les 3 meilleurs livres de Paul Celan

Quel est le meilleur livre de Paul Celan ? Découvrez nos 3 sélections

Sommaire

Paul Celan est considéré comme l’un des poètes les plus importants de la langue allemande du XXe siècle. Né en Roumanie en 1920, il a été témoin de la Shoah et de la persécution des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces événements ont profondément influencé son œuvre poétique, qui est souvent considérée comme un témoignage poignant de la douleur et de la mémoire.

Celan a commencé à écrire des poèmes dans les années 1940, mais c’est seulement après la guerre qu’il a commencé à publier ses œuvres. Ses premiers recueils de poèmes, comme « Mohn und Gedächtnis » (Poppy and Memory) et « Die Niemandsrose » (The Rose of No One) ont été largement acclamés par la critique.

Au cours de sa carrière, Celan a continué à publier des recueils de poèmes, chacun explorant des thèmes différents mais liés à la mémoire de la Shoah, la langue et l’identité. Ses poèmes sont souvent considérés comme des chefs-d’œuvre de la poésie moderne pour leur complexité linguistique et leur profondeur émotionnelle.

Notre sélection n°1

Choix de poèmes

Paul Celan

Présentation de Choix de poèmes

« Dans « Choix de poèmes », l’auteur a réuni une sélection de ses propres poèmes, agrémentée d’un bonus exclusif : un dossier de traductions revues par Paul Celan. Ce recueil offre une occasion unique de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de cet écrivain à travers un choix personnel et augmenté d’un élément inédit.

Notre avis de Choix de poèmes

Dans chaque vers, il parvient à captiver l'imagination avec des métaphores saisissantes et des images poignantes, comme celle du "lait noir de l'aube" dans "Todesfuge".

La douleur de la perte est un thème central dans ces poèmes, qui sont tous teintés par la mémoire des camps de la mort et de la tragédie de la Shoah. Celan a réussi à transcender la douleur en art, en donnant une voix à l'indicible. Ses mots sont comme des cris de désolation, mais aussi comme des hymnes à la vie.

Je me suis senti comme un spectateur privilégié, témoin des émotions et des pensées intimes de l'auteur. Les poèmes ont été comme des fenêtres qui ont ouvert sur un univers complexe et douloureux, mais aussi sur une quête de sens et de réconciliation.

La traduction de Jean-Pierre Lefebvre est remarquable, elle a su restituer la profondeur et la richesse de la langue originale.

"Choix de poèmes" est un livre absolument remarquable, un témoignage poignant de la douleur et de la beauté de la vie, une oeuvre poétique qui mérite d'être lue et relue.

Notre sélection n°2

La Rose de personne

Paul Celan

Présentation de La Rose de personne

« La Rose de personne » est un recueil de poésie qui offre une réflexion sur l’existence humaine et sa relation au monde. Le livre se compose de poèmes qui abordent des thèmes tels que la solitude, l’amour, la mort et l’éphémère.

Le titre « La Rose de personne » fait référence à l’idée que l’humanité est une rose qui fleurit, mais qui reste finalement sans importance dans l’univers. Cette idée est développée à travers les poèmes qui explorent la fragilité de la vie humaine.

Les poèmes sont écrits avec des mots simples et une structure poétique classique qui invitent à la réflexion et à la méditation. Les images utilisées dans les poèmes sont poétiques et évocatrices, qui créent un univers onirique et mélancolique.

Ce recueil poétique est un appel à la réflexion sur la condition humaine et sur notre place dans le monde, il invite à contempler la beauté de la vie malgré sa fugacité.

Notre avis de La Rose de personne

Ses vers sont comme une mélodie qui résonne en moi, m'entraînant dans les méandres de son univers tortueux, mais aussi dans les profondeurs de sa sensibilité et de son mal-être. J'ai découvert cet auteur grâce à un professeur, et depuis, je nourris une curiosité avide pour son œuvre. Malheureusement, je ne peux pas lire ses poèmes en allemand, mais j'ai offert cette édition à une amie germaniste qui a pu apprécier la "contre-langue" de l'écrivain.

La traduction en français est un exercice périlleux, surtout pour un genre littéraire tel que la poésie. Malgré tout, je ne peux pas dire que cette traduction m'a totalement convaincu, mais je salue l'effort qui a été fait pour rendre cette œuvre accessible à un public francophone. Par contre, l'édition elle-même laisse à désirer : il y a des fautes d'orthographe, des coquilles, et des renvois aux mauvaises pages. Heureusement, la postface écrite par une spécialiste de l'œuvre de Celan est intéressante et bien écrite.

Les poèmes de "La Rose de personne" sont d'une densité de sens remarquable, et j'ai été captivé par leur rythme et leur musicalité. Chacun d'eux est comme une rose, qui dévoile ses pétales au fil de la lecture, révélant des nuances et des significations insoupçonnées. La postface de Martine Broda, qui a traduit le recueil, apporte une analyse intéressante sur le thème de la rose à travers l'ensemble des poèmes. c'est un livre à lire et à relire, pour se plonger dans l'univers poétique et sensible de Paul Celan.

Notre sélection n°3

Renverse du souffle

Paul Celan

Présentation de Renverse du souffle

« Renverse du souffle » est un recueil de poèmes écrit par Paul Celan, considéré comme l’un de ses plus importants travaux. Les poèmes de ce livre sont inspirés par les événements de l’histoire et les blessures de l’humanité, notamment les morts de la Shoah.

Dans ces poèmes, Celan explore les thèmes de la résistance et de la persévérance face à l’adversité. Les mots utilisés sont choisis avec soin pour créer une atmosphère dense et profonde, qui reflète les émotions et les réflexions de l’auteur.

Selon Celan lui-même, « Renverse du souffle » est un journal de bord ouvert sur le monde et l’histoire, qui contient en son coeur la mémoire des morts de la Shoah comme une exhortation à résister. C’est un livre qui appelle à rester humain, même dans les moments les plus sombres de l’existence.

Ce recueil poétique est un témoignage poignant de la vie et des émotions de Paul Celan, qui invite à réfléchir sur les thèmes universels de l’humanité. Il est un véritable hommage à la force de la résistance face à l’adversité.

Notre avis de Renverse du souffle

Ses mots, choisis avec une précision chirurgicale, sont à la fois elliptiques et incroyablement riches en sens. Il m'a fallu du temps pour entrer dans l'imaginaire de l'auteur et comprendre sa pensée, mais cela en valait la peine. Les poèmes de Celan sont comme des labyrinthes à explorer, des énigmes à résoudre.

En tant que rescapé des camps, Celan a vécu une vie marquée par la douleur et la souffrance. Cela se reflète dans ses poèmes, qui sont à la fois déchirants et lumineux. L'édition bilingue est un véritable atout pour accéder aux subtilités de sa langue, et les notes en fin d'ouvrage sont d'une grande aide pour comprendre l'auteur, le contexte et l'époque de l'écriture.

Celan a écrit ces poèmes pendant une période difficile de sa vie, mais il était fier de l'œuvre qu'il avait accomplie. Les poèmes sont cosmopolites, les villes de Hambourg, Copenhague, Prague ou Mangalia apparaissent dans certains d'entre eux, les amis roumains Petre Solomon et Nina Cassian y sont évoqués aussi. L'allemand utilisé par Celan est très travaillé, riche en sens, avec une polysémie et une utilisation des mots composés extrêmement subtile. Il est difficile de le traduire, mais cela en vaut la peine.

"Renverse du souffle" est un livre à garder précieusement, à lire, réfléchir et méditer sur son contenu.

Le mot de la fin​

Paul Celan, de son vrai nom Paul Pessach Antschel ou Ancel, est un poète roumain d’origine juive et de langue allemande qui a connu une vie marquée par les événements tragiques de l’histoire. Il est né dans une famille aux racines culturelles diverses, sa mère était issue de la bourgeoisie germanophone et très attachée à l'empire des Habsbourg, tandis que son père appartenait à une communauté juive très stricte d’origine ukrainienne qui pratiquait avec ardeur l’hébreu et le yiddish.

Il a commencé ses études en 1938 en France où il a étudié la médecine, avant de rentrer en Roumanie pour étudier la littérature de langue romane à l’Université de Cernăuți. Malheureusement, sa vie a été bouleversée par la Seconde Guerre mondiale, et ses parents ont été arrêtés et déportés, son père est mort de typhus en 1942 et sa mère a été assassinée par une balle dans la nuque en 1943 dans le camp de concentration de Michailowka. En 1943, Paul a été envoyé dans un camp de travail forcé en Moldavie et a été libéré par l’Armée rouge en 1944.

Après la guerre, il a exercé la profession d’éditeur et de traducteur à Bucarest pendant quelques années, avant de quitter la Roumanie pour Vienne en Autriche en 1947. Il y a publié son premier livre « Le sable des urnes » (« Der Sand aus den Urnen »). Il s’est ensuite installé à Paris, où il a exercé la fonction de lecteur d’allemand et de traducteur à l’École normale supérieure. En 1952, il a épousé Gisèle de Lestrange (1927-1991), une artiste qu’il avait rencontrée en 1951, et à qui il a écrit plus de 700 lettres.

Son deuxième livre, « Pavot et Mémoire » (« Mohn und Gedächtnis »), est paru en 1952. Son poème le plus connu, « Fugue de la Mort » (« Todesfuge ») a pour thème le sort des juifs dans les camps d’extermination. Malgré sa maîtrise parfaite de la langue française, il a choisi de n’écrire que dans sa langue maternelle allemande. Il a été naturalisé français en 1955.

Il a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière, notamment le Prix Georg Büchner en 1960, pour lequel il a prononcé un discours remarquable intitulé « Le Méridien ».

Partager cet article
Laisser un commentaire