les 2 meilleurs livres de Michel de Montaigne

Quel est le meilleur livre de Michel de Montaigne en 2024 ? Découvrez nos 2 sélections

Sommaire

Michel de Montaigne est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’essai littéraire. Il a vécu au XVIème siècle et a écrit de nombreux essais, mais c’est surtout pour son oeuvre majeure « Les Essais » qu’il est célèbre. Ces textes, qui ont été rédigés au cours de plusieurs années, sont à la fois des réflexions sur la vie, la mort, l’amitié, la religion, la politique, mais aussi des autoportraits, des témoignages sur les moeurs de son temps et des réflexions sur l’écriture elle-même.

Montaigne a révolutionné la littérature en choisissant d’écrire sur lui-même, sur ses propres expériences, sur ses propres doutes et ses propres interrogations. Il a ainsi ouvert la voie à une nouvelle forme d’écriture, plus personnelle, plus intime, plus subjective. Il a ainsi permis aux écrivains qui lui ont succédé de s’exprimer sur des sujets plus personnels, plus intimes, et de s’éloigner des formes littéraires plus traditionnelles.

Notre sélection n°1

Les Essais

Michel de Montaigne

Présentation de Les Essais

Michel de Montaigne (1533-1592) est l’auteur des Essais, une œuvre majeure qui reflète son labeur d’écriture et de réécriture. Il a commencé à travailler sur cette œuvre en 1572 et l’a continuée pratiquement jusqu’à sa mort.

Les Essais sont un recueil de textes qui traitent de tous les sujets possibles, sans ordre apparent. Montaigne y aborde des thèmes tels que la médecine, l’amour et la sexualité, les livres, les affaires domestiques, l’histoire ancienne, les chevaux, la maladie, entre autres. Dans ces textes, il mêle également des réflexions sur sa propre vie et sur l’Homme en général.

Notre avis de Les Essais

Ses mots sont comme des perles rares, précieux et uniques, qui se déroulent devant moi comme un tapis luxueux. Je me suis senti comme un confident privilégié, à qui Montaigne dévoile ses pensées les plus intimes et les plus profondes, avec une franchise déconcertante.

La lecture de ces essais est une expérience à savourer lentement, comme une dégustation de vin, pour en extraire tous les arômes et tous les parfums. Chaque relecture est comme une redécouverte, car on y trouve toujours des nuances et des détails qui nous avaient échappé auparavant.

Il est vrai que le vocabulaire ancien peut surprendre, mais cela n'enlève rien à la richesse et à la profondeur de son message.

Notre sélection n°2

Des cannibales/Des coches

Michel de Montaigne

Présentation de Des cannibales/Des coches

Les deux chapitres « Des cannibales » et « Des coches » font partie des plus célèbres des Essais de Michel de Montaigne. Ils offrent une leçon de tolérance en montrant que les sauvages ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Selon l’auteur, les chrétiens qui s’entretuent durant les guerres de Religion sont tout aussi sauvages que les Sauvages. Il déclare : « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage » : nous sommes tous le Cannibale de quelqu’un.

Ces chapitres sont également le récit d’une curiosité et d’une fascination pour la découverte du Nouveau Monde, des récits des voyageurs qu’il a lus, et de sa propre expérience de l’altérité. Montaigne invente ici ce que l’on nomme le relativisme culturel : une société n’est pas meilleure qu’une autre ; pour comprendre des usages qui ne sont pas les nôtres, il faut simplement se mettre à la place de l’autre. Ce décentrement, ce regard éloigné, cette défense radicale de la différence sont aujourd’hui plus que jamais nécessaires.

Notre avis de Des cannibales/Des coches

Le style d'écriture de Montaigne est élégant et fluide, il nous transporte dans les pensées les plus intimes de l'auteur avec une aisance déconcertante.

Les thèmes abordés dans ces essais sont variés et pertinents, allant de la question de la cannibalisme aux réflexions sur les mœurs et les coutumes des différentes sociétés. Montaigne nous invite à remettre en question nos propres convictions et à explorer notre propre humanité.

Les personnages sont décrits avec une grande finesse et une grande précision, leurs émotions et leurs actions sont dépeintes avec une grande justesse. Les réflexions de Montaigne sur les relations humaines et les questionnements sur la nature humaine sont d'une grande profondeur, et nous laissent souvent songeurs après la lecture.

"Des cannibales/Des coches" est un livre captivant qui offre une plongée profonde dans les pensées et les réflexions de Montaigne, et qui nous invite à réfléchir sur notre propre humanité. Je le recommande vivement à tous ceux qui cherchent une lecture stimulante et riche en réflexions.

Le mot de la fin​

Michel de Montaigne est un écrivain, philosophe et homme politique français de la Renaissance, connu pour son oeuvre majeure, « Les Essais ». Il est né en 1533, dans un château en Périgord, en France, dans une famille aisée et cultivée. Son père, propriétaire d’un vaste domaine, est le premier à quitter sa profession pour vivre en tant que gentilhomme.

Montaigne a reçu une éducation atypique, d’abord chez sa nourrice dans le petit village de Papassus, puis au collège de Guyenne à Bordeaux où il a brillé par son aisance à pratiquer la discussion et la joute rhétorique, ainsi que par son amour pour le théâtre. Il a ensuite étudié le droit, et a débuté sa carrière en tant que conseiller à la Cour des Aides de Périgueux, puis au Parlement de Bordeaux où il a siégé pendant près de 15 ans.

La mort de son père en 1568, l’a laissé à la tête d’une grande fortune et du domaine de Montaigne. Il a alors consacré la plupart de son temps à la méditation et à la lecture des milliers d’ouvrages de sa librairie, aménagée dans une tour du château familial qui est devenu son refuge. C’est là qu’il a commencé à coucher par écrit le fruit de ses réflexions, ses « Essais », qu’il a publié en deux tomes en 1580.

Montaigne souffrait d’une maladie héréditaire, la gravelle, et a décidé de tenter des cures thermales dans les villes d’eaux réputées à travers l’Europe. Il a rapporté son voyage dans son « Journal de voyage », qui a été publié en 1774, après avoir été conservé pendant près de 200 ans dans le château familial.

En 1581, il a été élu maire de Bordeaux, et a exercé cette fonction pendant deux mandats. Cependant, cela ne l’a pas empêché d’écrire, et en 1585, il a préparé une nouvelle édition des « Essais » qu’il a publié à Paris en 1588, avec un troisième tome. Michel de Montaigne est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’essai littéraire, et son oeuvre reste encore aujourd’hui très populaire et influente.

Partager cet article
Laisser un commentaire
Optimized by Optimole