les 3 meilleurs livres de Yasunari Kawabata

Quel est le meilleur livre de Yasunari Kawabata ? Découvrez nos 3 sélections

Sommaire

Yasunari Kawabata est considéré comme l’un des plus grands écrivains japonais de tous les temps. Il a remporté le prix Nobel de littérature en 1968, devenant ainsi le premier écrivain japonais à recevoir cet honneur prestigieux. Il est surtout connu pour sa prose poétique et sa description détaillée des sentiments humains. Ses œuvres ont été traduites dans de nombreuses langues et ont été largement appréciées par les critiques et les lecteurs du monde entier.

Parmi les nombreux livres de Kawabata, il est souvent difficile de choisir le meilleur. Chacun de ses livres offre une expérience de lecture unique et captivante. Cependant, après une analyse attentive et une réflexion approfondie, nous avons sélectionné trois livres qui, selon nous, représentent le meilleur de l’écriture de Kawabata. Ces livres ont été choisis pour leur style élégant, leur thème profond et leur impact émotionnel sur les lecteurs.

Yasunari Kawabata est un auteur incroyablement talentueux qui a su capturer l’essence de l’humanité dans ses œuvres. Ces trois livres sont des exemples de son style élégant et de sa capacité à émouvoir les lecteurs. Nous espérons que cette sélection vous aidera à découvrir ou à redécouvrir l’écriture de Kawabata et que vous prendrez autant de plaisir à les lire que nous en avons pris à les sélectionner.

Voici les 3 livres sélectionnés:

Notre sélection n°1

Le Grondement de la montagne

Yasunari Kawabata

Présentation de Le Grondement de la montagne

Dans « Le Grondement de la montagne », Ogata Shingo est le personnage principal. Il apparaît comme un vieil homme respectable, mais en réalité, il est un homme sensible et inquiet qui est consumé par ses pensées intérieures. Ses rêves, ses souvenirs, ses prémonitions et ses peurs l’absorbent plus que le monde extérieur. Il est déconnecté du monde extérieur, sauf pour trouver un réconfort dans les choses belles qu’il voit.

Poussé par l’espoir de sauver sa belle-fille, qu’il aime profondément, il se lance dans une quête pour découvrir sa propre famille. Il découvre que sous la surface plate de la vie de famille, chacun vit son propre drame, se bat contre l’amour et la mort, surtout contre la mort. La mort est le thème central de ces réflexions poétiques.

Notre avis de Le Grondement de la montagne

Comme une symphonie, chaque chapitre est un épisode à part entière, qui se lit comme une poésie posée sur et dans le temps. Les personnages sont soigneusement étrillés par une plume sépia indélébile, qui nous plonge dans un univers de contemplation, digne des maîtres zen.

Shingo, le personnage principal, est un homme vieillissant qui se sent à la fin de sa vie. Il entend déjà le grondement de la montagne, qui symbolise sa propre mort. Il se retrouve face à ses regrets et à ses erreurs passées, tout en contemplant la vie de sa famille qui continue de tourner autour de lui. La solitude, la vieillesse, et les relations entre les générations sont des thèmes majeurs dans ce livre.

Chaque personnage secondaire apporte une perspective différente sur les événements de l'histoire, comme celui d'une jeune épouse délaissée qui allume encore quelques étincelles dans le coeur de Shingo.

Le Grondement de la Montagne est un livre à lire absolument, car il vous fera réfléchir sur la vie, la mort et la nature humaine. Il est aussi un hommage à la culture japonaise, qui nous rappelle que même dans les moments les plus sombres, il y a encore de la beauté et de l'espoir.

Notre sélection n°2

Pays de neige

Yasunari Kawabata

Présentation de Pays de neige

« Pays de neige » est un roman écrit par Yasunari Kawabata, l’un des plus grands écrivains japonais contemporains. Il a remporté le prix Nobel de littérature en 1968.

Dans ce livre, le personnage principal, Shimamura, se retire trois fois dans une petite station thermale, située au cœur des montagnes. Il y vit un amour fou tout en cherchant une purification personnelle. Chaque image décrite dans le livre a un sens profond et l'empire des signes est à la fois clair et suggestif.

Le spectacle des bois d’érable à l’approche de l’automne est utilisé pour désigner la fragilité de l’homme. La description poétique des montagnes et de la nature saisonnière est utilisée pour suggérer des émotions profondes. Dans une scène particulièrement poignante, le rideau des montagnes à l’arrière-plan déploie les riches teintes de l’automne sous le soleil couchant. Les rousseurs et les rouilles de ces couleurs contrastent avec une touche timide de vert, qui prend pour Shimamura la teinte même de la mort.

Notre avis de Pays de neige

Les descriptions des paysages enneigés sont tellement vivantes qu'on a l'impression de pouvoir les toucher, et les métaphores utilisées pour décrire le vol des oiseaux ou la sylve sont d'une finesse remarquable.

Le style de Kawabata est empreint d'une expérience littéraire certaine, et cela se ressent à chaque page..

Pays de neige est une oeuvre incontournable pour tous ceux qui s'intéressent à la littérature japonaise. Le roman nous plonge dans une étrange sensation, car il ne se passe pas grand chose, il n'y a pas vraiment d'intrigue, et pourtant on se surprend à rester accroché au texte, hypnotisé par les descriptions intenses et l'atmosphère si bien retranscrite de ce petit village de montagne.

C'est un livre qui vous fait voyager dans un univers totalement différent de notre propre culture, où les relations homme-femme sont évoquées de manière poétique et sensuelle, jamais décrites de manière explicite.

Pays de neige est un roman magnifique, à la fois poétique et intriguant, qui vous emporte dans un univers totalement différent de notre propre culture.

Notre sélection n°3

Les Belles Endormies

Yasunari Kawabata

Présentation de Les Belles Endormies

Les Belles Endormies est un roman de Yasunari Kawabata publié en 1961. Il raconte l’histoire de vieillards en quête de plaisirs qui fréquentent une mystérieuse demeure où ils passent une nuit aux côtés d’adolescentes endormies sous l’effet de puissants narcotiques.

Pour le personnage principal, Eguchi, ces nuits passées dans la chambre des voluptés lui permettent de se remémorer les femmes de sa jeunesse, et de se plonger dans de longues méditations. Il espère peut-être trouver, à travers ces expériences, un chemin vers la mort, la douceur de l’enfance et le pardon de ses fautes.

Notre avis de Les Belles Endormies

Je suis émerveillé par l'écriture poétique de Les Belles Endormies. L'auteur sait manier les mots avec une telle délicatesse qu'on en oublierait presque la thématique choquante abordée. La curiosité du vieil Eguchi nous entraîne dans les méandres de cette maison particulière où les hommes âgés paient pour passer la nuit auprès de jeunes filles endormies. Le style de l'auteur est tout en nuance, en suggestion, et on se laisse emporter par les méditations d'Eguchi.

La maison des belles endormies est un véritable laboratoire d'expériences pour Eguchi. Il se retrouve confronté à sa propre vieillesse, à sa propre mortalité, lorsqu'il se trouve face à ces corps jeunes et abandonnés au sommeil. Il se questionne sur ses propres actes et sur la condition de l'homme voué à vieillir. On peut presque entendre la respiration des personnages, sentir l'odeur de la mer, l'éclat de leur peau, la fraîcheur de leur teint.

Les Belles Endormies est un roman poignant qui nous plonge dans les méandres de l'âme humaine. Il nous interroge sur nos propres désirs, nos propres faiblesses, et nous amène à une réflexion sur la condition de l'homme. Un livre à lire absolument pour tous les amateurs de littérature profonde et poétique.

Le mot de la fin​

Yasunari Kawabata est un écrivain japonais de renom, né le 11 juin 1899 à Osaka et décédé le 16 avril 1972 à Zushi. Il a remporté le prestigieux prix Nobel de littérature en 1968, et est considéré comme l’un des écrivains les plus importants du XXe siècle.

Au cours de sa carrière, Kawabata a écrit de nombreux romans et nouvelles, mais c’est surtout pour ses récits très courts, d’un style dépouillé et épuré, qu’il est devenu célèbre. Il a rassemblé ces récits dans des recueils qui ont été publiés à différents moments de sa vie. Ses œuvres les plus connues à l’étranger sont Pays de neige (1935-1947), Le Grondement de la montagne (1954), Les Belles Endormies (1960-1961) et Koto (1962).

Kawabata était un écrivain moderne, ancré dans les traditions culturelles japonaises, mais également très ouvert sur la littérature occidentale. Il a écrit une œuvre riche et magnifique qui relie l’Orient à l’Occident, dans une écriture personnelle et souvent poétique. Ses textes sont marqués par une quête esthétique constante, et une exploration des thèmes de la beauté, de la solitude, de la mélancolie et de la mort.

Il a également expérimenté avec la langue japonaise tout au long de sa carrière, créant des images et des nuances expressives uniques dans chacun de ses textes. Il a également écrit de très courts récits qu’il a appelés « Tenohira no shōsetsu » (Récits qui tiennent dans la paume de la main), qui ont été publiés entre 1921 et 1964 dans des revues ou des recueils, et qui ont finalement été réunis dans un recueil de nouvelles.

Yasunari Kawabata est un écrivain majeur du XXe siècle, qui a laissé derrière lui une œuvre riche et variée, qui allie réalité quotidienne, irrationnel et universalité, et qui a su évoquer avec sensibilité et pudeur les sentiments humains.

Partager cet article
Laisser un commentaire