les 2 meilleurs livres de Evelyne Pisier

Quel est le meilleur livre d’Evelyne Pisier en 2024 ? Découvrez nos 2 sélections

Sommaire

Evelyne Pisier est une auteure française qui a marqué l’histoire de la littérature avec ses nombreux livres passionnants et captivants. Elle a su captiver les lecteurs avec ses histoires uniques et ses personnages complexes. Ses livres abordent des thèmes tels que la famille, l’adoption, la liberté, la rébellion et l’amitié.

Son talent d’écriture et sa capacité à transmettre des émotions ont fait d’elle une auteure très appréciée et respectée. Ses livres ont été traduits dans de nombreux pays et ont reçu de nombreux prix littéraires. Elle a su émouvoir les lecteurs avec ses histoires poignantes et touchantes, tout en les informant sur les enjeux sociaux importants.

Aujourd’hui, nous allons vous présenter nos deux sélections des meilleurs livres d’Evelyne Pisier. Nous avons soigneusement sélectionné ces livres en fonction de leur qualité d’écriture, de leur impact sur les lecteurs et de leur pertinence sur les enjeux sociaux actuels. Nous espérons que ces sélections vous aideront à découvrir le talent de cette auteure incroyable et à vous plonger dans ses histoires captivantes.

Notre sélection n°1

Et soudain, la liberté

Évelyne Pisier

Présentation de Et soudain, la liberté

« Et soudain, la liberté » est un livre qui décrit la vie en France coloniale au moment où elle commence à s’effondrer. La famille Desforêt, dirigée par un père haut-fonctionnaire, a grandi en croyant en une hiérarchie des races et des sexes. Cependant, les drames en Indochine et à Nouméa, ainsi que la lecture de Simone de Beauvoir, ont conduit la mère, Mona, et la fille, Lucie, à s’émanciper et à devenir militantes. Leur liberté conquise à deux les a conduites à la révolution, jusqu’à ce qu’elles se retrouvent dans les bras de Fidel Castro.

Le livre promet également une histoire d’amitié entre Évelyne Pisier, âgée de 75 ans, et Caroline Laurent, âgée de 28 ans. Cette amitié folle est comme une ultime transmission.

Notre avis de Et soudain, la liberté

Il est un récit d'une richesse incroyable, qui nous emmène sur les chemins de la quête de liberté de deux femmes, Evelyne Pisier et sa mère. Leur courage pour briser les conventions et les carcans sociaux est admiratif.

L'écriture de Caroline Laurent, l'éditrice d'Evelyne Pisier, est un véritable bijou. Elle a su terminer le livre de son amie décédée en 2017 avec une grande délicatesse et une profonde affection. Le récit est ponctué de réflexions sur leur amitié, qui nous plongent dans les coulisses de leur relation.

Le livre est également une plongée dans l'histoire, qui nous emmène de l'Indochine des années 1940 à Paris pendant les années sida, en passant par la Nouvelle-Calédonie et Cuba. C'est une occasion de redécouvrir des aspects méconnus du siècle dernier, tels que l'occupation japonaise des colonies françaises d'Asie du Sud-Est pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'écriture de Caroline Laurent est douce et poétique. Elle nous parle avec une infinie douceur de sujets bouleversants, en mêlant trois voix : celle d'Evelyne Pisier, celle de Caroline Laurent et celle d'un observateur extérieur. Le style est délicieux et profond, et j'ai été touché par l'histoire des personnages et leur personnalité. C'est un livre à découvrir absolument, peu importe si l'on est passionné de littérature, de grandes fresques romanesques, d'émotions ou d'histoire.

Notre sélection n°2

Une question d'âge

Evelyne Pisier

Présentation de Une question d'âge

« Une question d’âge » est un roman d’Évelyne Pisier qui décrit une adoption qui ne se passe pas bien. Les livres parlent souvent d’adoptions qui se déroulent sans problèmes, mais ce n’est pas le cas ici. Le livre montre les difficultés et l’attente que tout couple adoptant peut ressentir, mais ces premiers instants sont sans doute les plus simples et les plus logiques.

Ce roman raconte l’histoire d’une adoption qui se passe très mal sur une période de dix-huit ans. L’enfant, qui est d’abord une petite fille puis une jeune fille, ne supporte pas sa situation d’enfant illégitime et l’absence de liens sanguins. Cette histoire est celle d’une rébellion permanente, d’un enfer vécu par une mère et un père très aimants mais impuissants et maladroits dans leur amour et leur impuissance.

Le livre est écrit sans complaisance ni fioritures et peut surprendre par sa force et son incorrection. Il révèle toutes les vérités qui ne sont pas bonnes à dire, tout ce qui est généralement caché dans la plupart des cas.

Notre avis de Une question d'âge

C'est un récit poignant, qui aborde avec une sincérité déchirante les thèmes complexes de la confusion des sentiments, de l'intellectualisation excessive, et de l'abus de pouvoir. L'écriture de l'auteur est un véritable tour de force, oscillant entre la poésie et la simplicité, pour décrire avec justesse les émotions et les actions des personnages. Les événements de l'histoire sont décrits sous différents angles, que ce soit par le biais d'un personnage secondaire ou d'un observateur extérieur, donnant ainsi une profondeur inouïe à l'histoire.

Le livre traite avec une grande sensibilité de la complexité des réactions humaines, en abordant le sujet de l'adoption d'un enfant. Les faits relatés dans le livre sont à la fois poignants et décousus, mais malgré tout, ils laissent une forte impression de malaise. L'histoire est largement inspirée de faits réels, et elle se termine sur une note d'espoir, qui apporte un peu de réconfort à ce récit déchirant.

L'auteur aborde également le sujet de la solitude et de l'échec de son adoption d'une fillette, en imputant cet échec à son âge. Cependant, au fil de la lecture, il devient évident que l'âge n'est pas la raison principale de cet énorme gâchis, et que l'auteur aurait dû faire un retour sur l'éducation qu'elle a donnée. Le livre est un appel à la réflexion sur les certitudes égoïstes des bourgeois bobos et sur la nécessité de ne pas idéaliser la vie, les choses et les autres.

Je dois dire que "Une question d'âge" est un livre excellent, passionnant et méritant une réédition. C'est une histoire de famille bouleversante, où ne règne que destruction, violence et drames, de génération en génération. Je ne peux qu'être abasourdi par la puissance de ce récit, qui mérite d'être lu par tous ceux qui cherchent à comprendre la complexité des relations humaines.

Le mot de la fin​

Évelyne Pisier était une écrivaine et politologue française. Elle était la fille d’un haut fonctionnaire français en poste à Hanoï qui était partisan du régime de Vichy. Elle a été internée dans un camp de concentration japonais à l’âge d’un an, suite à l’invasion de l’Indochine. Par la suite, elle a vécu à Nouméa, où son père était muté, puis s’est installée à Nice avec sa mère et sa sœur.

En 1964, elle est devenue une militante féministe et engagée à gauche, et a embarqué pour Cuba avec d’autres étudiants. Là-bas, elle s’est liée à Fidel Castro. Elle a épousé Bernard Kouchner et a passé sa thèse de droit public en 1970, tout en continuant à militer. Elle était docteur en droit de l’université Paris II, auteure d’une thèse soutenue en 1970 sous la direction de Georges Lavau. Elle était l’une des premières femmes agrégées de droit public et de sciences politiques.

Elle a enseigné à l’IEP de Paris dès 1972 et était considérée comme une professeure d’histoire des idées politiques reconnue unanimement. Elle s’est remariée avec le politologue Olivier Duhamel et ensemble, ils ont adopté deux enfants chiliens.

En 1989, elle a été nommée directrice du Livre au ministère de la Culture, mais a été démise par Jacques Toubon en 1993. En 1994, elle est devenue professeure émérite à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Elle a été nommée chevalier de la Légion d’honneur en 1998.

Son roman « Et soudain, la liberté », qui était en partie autobiographique, a été récompensé de nombreux prix, y compris le prix Marguerite Duras 2017 et le prix ELLE des lycéennes. Malheureusement, elle n’a pas pu finir ce livre avant sa mort.

Partager cet article
Laisser un commentaire