les 3 meilleurs livres de Emily Dickinson

Quel est le meilleur livre de Emily Dickinson en 2024 ? Découvrez nos 3 sélections

Sommaire

Emily Dickinson est considérée comme l’une des plus grandes poétesses américaines de tous les temps. Son style unique et sa façon de voir le monde ont fait d’elle une figure emblématique de la poésie américaine. Ses poèmes, souvent courts et intenses, ont captivé les lecteurs pendant plus d’un siècle.

Si vous êtes un fan d’Emily Dickinson ou si vous êtes simplement à la recherche d’un bon livre de poésie, il peut être difficile de savoir par où commencer. Il existe de nombreux recueils de poèmes d’Emily Dickinson publiés au fil des ans, chacun offrant une perspective différente sur son travail.

Pour vous aider à trouver le meilleur livre d’Emily Dickinson, nous avons sélectionné les trois meilleurs recueils de poèmes de la poétesse. Chacun de ces livres offre une sélection unique de ses poèmes les plus connus et les plus aimés, ainsi que des poèmes moins connus qui méritent d’être découverts.

Enfin, nous avons pris en compte la qualité de la traduction, la présentation du livre et les commentaires des critiques pour sélectionner les meilleurs livres d’Emily Dickinson. Nous sommes certains que ces livres vous donneront une meilleure compréhension de l’œuvre poétique d’Emily Dickinson et vous permettront de découvrir de nouveaux poèmes qui vous toucheront profondément.

Notre sélection n°1

Poésies complètes: Édition bilingue

Emily Dickinson

Présentation de Poésies complètes: Édition bilingue

Emily Dickinson (1830-1886) est considérée comme l’une des plus grandes poétesses américaines. Elle est également un personnage légendaire, qui a passé la majorité de sa vie recluse dans sa maison familiale à Amherst, en Nouvelle-Angleterre.

Vêtue de blanc, Emily a choisi de se retirer du monde à l’âge de trente ans et de contempler le monde à travers sa fenêtre. Même lorsque des amis venaient la visiter, il lui arrivait de ne pas quitter sa chambre pour les recevoir. Ses proches l’ont surnommée « la poétesse à demi fêlée » ou « la reine recluse », car elle n’avait qu’une obsession : écrire. Elle a laissé des milliers de lettres et de poèmes.

Ironiquement, seuls six de ses poèmes sur les deux mille que nous connaissons ont été publiés de son vivant. Les autres ont été découverts après sa mort.

Jusqu’à présent, l’oeuvre poétique complète d’Emily Dickinson n’était pas publiée en France. Cependant, cette traduction de Françoise Delphy, basée sur l’édition définitive des poèmes de Dickinson publiée aux États-Unis en 1999, vise à faire découvrir au public français la poésie exceptionnelle d’Emily Dickinson, en version intégrale et bilingue.

Notre avis de Poésies complètes: Édition bilingue

Les poèmes d'Emily, présentés en original et en français, sont une source inépuisable d'émerveillement. Le style d'écriture de l'auteure, empreint de lyrisme et de mélancolie, nous transporte dans un monde poétique où les mots sont autant de perles rares qui nous émerveillent.

Le livre en lui-même est un objet de délicatesse, une invitation à la rêverie.

Les thèmes abordés dans les poèmes sont variés, allant de l'amour à la solitude en passant par la nature et la vie quotidienne. Les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires, éveillent en nous des émotions intenses, et nous invitent à nous questionner sur les thèmes abordés.

L'observateur extérieur peut décrire le livre comme un magnifique ouvrage, destiné à tous les amoureux de la poésie et à ceux qui cherchent à découvrir de nouveaux horizons. Les Poésies Complètes: Édition Bilingue est un livre qui tient en haleine le lecteur, et qui ne le laissera jamais s'ennuyer.

Notre sélection n°2

Car l'adieu, c'est la nuit

Emily Dickinson

Présentation de Car l'adieu, c'est la nuit

Il y a cent vingt ans, la poétesse qui a tant écrit sur l’adieu a dit adieu au monde. Elle a laissé derrière elle une longue lettre sans signature, composée de centaines de feuillets déposés dans un coffret au fond d’un tiroir de commode. Cette lettre est un héritage tendre et solennel destiné aux générations futures.

Ce mode de transmission est ce qui distingue Emily Dickinson des autres poètes, y compris Fernando Pessoa, qui a laissé la plus grande partie de ses œuvres à la postérité dans des circonstances similaires. Alors que le poète portugais jouissait d’une certaine notoriété de son vivant, Emily Dickinson était entièrement réfugiée dans ses écrits et n’en avait pratiquement aucune.

Emily Dickinson avait confiance en la postérité et a livré ce qu’elle avait de plus cher aux « mains aveugles » des générations futures. Comme l’a écrit Claire Malroux.

Notre avis de Car l'adieu, c'est la nuit

Les mots sont comme des perles rares, chacun d'entre eux étant choisi avec une précision chirurgicale pour créer une symphonie de sentiments et d'émotions. Les métaphores sont envoûtantes et la brièveté des strophes ajoute une intensité supplémentaire à chaque poème. La traduction de Claire Marloux est une véritable ode à la poésie, capturant l'essence même des mots originaux tout en les adaptant à notre langue.

La préface et les notes sont des joyaux de connaissances, enrichissant notre compréhension de la poésie de Dickinson. Il est difficile de ne pas être ému par la profondeur de chaque poème, que l'on soit amateur ou connaisseur. C'est un livre qui ne peut laisser personne indifférent, une initiation parfaite à la poésie qui nous touche profondément. Je recommande vivement cet ouvrage, reçu en temps et en heure, un véritable trésor pour les amateurs de poésie.

Notre sélection n°3

AINSI PARLAIT EMILY DICKINSON

EMILY DICKINSON

Présentation de AINSI PARLAIT EMILY DICKINSON

Emily Dickinson a une vision unique de la vie. Pour elle, la vie est si stupéfiante qu’il ne reste que peu de place pour d’autres activités. Cependant, elle considère que l’amitié est un événement encore plus beau.

Emily Dickinson a formulé cette pensée dans une citation célèbre qui montre son appréciation pour les relations humaines et l’importance de l’amitié dans la vie. Ce livre « Ainsi parlait Emily Dickinson » met en lumière les idées et les opinions de la poétesse sur la vie et les relations humaines.

Notre avis de AINSI PARLAIT EMILY DICKINSON

Les citations de l'auteure sont simplement fascinantes, mais ce qui est encore plus captivant, c'est de découvrir les facettes cachées de sa vie. L'auteur nous offre un aperçu intime de l'existence de l'une des plus grandes poétesses de notre temps. Les mots choisis avec soin dépeignent les émotions complexes et les pensées intimes de l'auteure, créant un tableau vivant de sa vie. Le style d'écriture est fluide et poétique, invitant le lecteur à se perdre dans les méandres de l'histoire. Les thèmes abordés sont profonds et universaux, touchant à l'humanité dans son ensemble. J'ai été transporté par les émotions et les actions des personnages, qui sont décrits de manière vivante et accessible. Les événements de l'histoire sont vus à travers différents points de vue, offrant une perspective riche et complexe.

Ce livre est une véritable perle littéraire qui m'a tenu en haleine du début à la fin.

Le mot de la fin​

Emily Elizabeth Dickinson est une poétesse américaine qui a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de la poésie américaine. Bien qu’elle n’ait pas reçu de reconnaissance littéraire de son vivant, elle est aujourd’hui considérée comme l’un des plus grands poètes américains.

Emily Elizabeth Dickinson a mené une vie retirée et a passé la plupart de son temps dans sa petite communauté puritaine de Nouvelle-Angleterre. Elle a étudié pendant une année au collège de Mount Holyoke à South Hadley, mais elle n’a jamais quitté Amherst pour de longues périodes. Malgré cela, elle a écrit des lettres passionnées à divers correspondants masculins.

La fin de sa vie a été marquée par de nombreux deuils, y compris la perte de son père, de sa mère et de son neveu. Elle a également été confrontée à la perte de son amoureux, le juge Otis P. Lord.

Malgré sa vie retirée, Emily Elizabeth Dickinson était une personnalité complexe et intrigante. Elle était à la fois secrète et expansive, grave et moqueuse, discrète mais audacieusement libre.

De l’âge de vingt ans jusqu’à sa mort à cinquante-six ans, Emily Elizabeth Dickinson a écrit 1775 poèmes. Elle est enterrée dans un cercueil blanc dans le carré familial à l’ouest du Cimetière sur Triangle Street. Lors de sa cérémonie funéraire, Higginson a lu « No Coward Soul Is Mine », un poème d’Emily Brontë préféré d’Emily Elizabeth Dickinson.

Partager cet article
Laisser un commentaire