les 6 meilleurs livres de victor hugo

Quel est le meilleur livre de Victor Hugo en 2024 ? Découvrez nos 6 sélections

Sommaire

Victor Hugo est l’un des plus grands écrivains français de tous les temps. Il est surtout connu pour ses romans, mais il a également écrit des pièces de théâtre, des poèmes et des essais. Il est considéré comme un géant de la littérature française et son œuvre est encore lue et appréciée de nombreux lecteurs de tous âges.

Hug est surtout connu pour ses romans les plus célèbres, tels que Notre-Dame de Paris et Les Misérables, qui ont été adaptés à de nombreuses reprises au cinéma et à la télévision. Ces deux romans sont considérés comme des classiques de la littérature française et ont été traduits dans de nombreuses langues.

Il a également écrit d’autres romans importants tels que Ruy Blas, qui est considéré comme un des meilleurs romans de Victor Hugo et a été adapté en pièce de théâtre. Les Travailleurs de la mer est un autre roman remarquable qui décrit la vie des pêcheurs de l’île de Guernesey, où Hugo a vécu pendant plusieurs années.

En plus de ses romans, Victor Hugo a également écrit des poèmes et des essais importants qui ont eu un impact considérable sur la littérature française. Ses poèmes les plus célèbres incluent « Demain, dès l’aube » et « Les contemplations », qui sont encore lus et appréciés aujourd’hui.

Il est évident que l’œuvre de Victor Hugo est riche et variée, et il est difficile de sélectionner les meilleurs livres de cet écrivain talentueux. Cependant, nous avons sélectionné six livres que nous considérons comme les meilleurs de Victor Hugo, qui offrent une introduction à son œuvre et montrent la diversité de ses talents d’écrivain.

Notre sélection n°1

Les misérables

Victor Hugo

Présentation de Les misérables

La vie de Jean Valjean, un ancien forçat ayant réussi à s’échapper du bagne, est bouleversée lorsqu’il croise le chemin de Fantine. Cette dernière, gravement malade et sans le sou, lui demande de prendre soin de sa fille, Cosette, qui est confiée aux Thénardier, un couple d’aubergistes malhonnêtes et sans scrupules qui exploitent la fillette.

Jean Valjean tient sa promesse et adopte Cosette, qui devient alors sa raison de vivre. Cependant, son passé le rattrape et l’inspecteur Javert le traque sans relâche, mettant en péril sa vie et celle de Cosette. Les Misérables raconte l’histoire émouvante de la lutte de Jean Valjean pour protéger Cosette et se libérer de son passé, tout en faisant face aux forces qui cherchent à le ramener derrière les barreaux.

Notre avis de Les misérables

Victor Hugo saisit habilement les nuances de l'âme humaine dans sa description des personnages, chacun étant doté d'une profondeur psychologique. Les thèmes de la rédemption, de la justice et de l'amour se déploient comme des fils d'or dans l'intrigue, tissant une tapisserie complexe et émouvante.

Le style d'écriture est à la fois poétique et réaliste, reflétant à la fois les aspirations élevées et les misères de la vie quotidienne. Les descriptions de la misère de la classe ouvrière sont particulièrement poignantes, tandis que les scènes d'action sont menées avec brio.

Les personnages principaux, notamment Jean Valjean et Cosette, sont hautement attachants et leur histoire d'amour est décrite avec une tendresse touchante. Les personnages secondaires, comme Javert et Thénardier, sont également bien développés et contribuent à la richesse de l'intrigue.

Il est vrai que certains éléments de l'histoire peuvent sembler incroyablement coïncidents, mais ils sont contrebalancés par la force émotionnelle de l'intrigue. En outre, l'utilisation de différents points de vue, comme celui d'un personnage secondaire ou d'un observateur extérieur, ajoute une dimension supplémentaire à l'histoire.

"Les Misérables" est un chef-d'œuvre de la littérature française, offrant une histoire et des personnages hautement attachants. Je le recommande vivement à tous ceux qui cherchent une lecture émouvante et riche en émotions.

Notre sélection n°2

Le Dernier Jour d'un Condamné

Victor Hugo

Présentation de Le Dernier Jour d'un Condamné

« Le Dernier Jour d’un Condamné » de Victor Hugo nous plonge dans l’esprit d’un condamné à mort qui attend son exécution. On ignore qui il est et quel crime il a commis, car l’auteur ne cherche pas à débattre, mais plutôt à montrer l’horreur et l’absurdité de la situation. Le texte de Hugo a une puissance de suggestion telle que le lecteur, en s’identifiant au narrateur, partage avec lui l’angoisse et les vaines espérances. Ce roman est un réquisitoire véhément contre la peine de mort, mais aussi une admirable leçon d’écriture et d’humanité.

Notre avis de Le Dernier Jour d'un Condamné

Ce court roman, qui suit les dernières heures d'un condamné à mort, est à la fois poignant et captivant.

Le style d'écriture de Hugo est à la fois élégant et puissant. Il utilise des métaphores poétiques pour décrire les émotions et les sensations du condamné, créant une atmosphère de tension et de mélancolie. Les thèmes abordés dans le livre sont profonds et universaux, tels que la peur de la mort, la culpabilité et la rédemption.

Le personnage principal, qui reste anonyme, est décrit de manière très réaliste et empathique. On se met facilement dans sa peau et on partage ses états d'âme, de l'acceptation à la panique en passant par l'espoir vain d'une grâce royale. On ressent la torture psychologique engendrée par le compte à rebours inéluctable de ses dernières heures, et on se pose des question sur la souffrance.

Hugo condamne également les pratiques inhumaines des prisons et l'indécence terrifiante de l'humanité qui vient assister à l'exécution comme un spectacle. Il jette un regard critique sur la société de son époque, mais ses propos résonnent encore curieusement dans la société actuelle.

"Le Dernier Jour d'un Condamné" est un livre puissant et engagé qui mérite d'être lu. Il offre une plongée dans les dernières heures d'un condamné à mort et une réflexion sur les questions fondamentales de la vie et de la mort. Je ne peux que le recommander à tous les amateurs de littérature.

Notre sélection n°3

Les Contemplations

Victor Hugo

Présentation de Les Contemplations

Les Contemplations, publiées par Hugo en 1856, sont marquées par la distance et la séparation à double titre : d’une part, le proscrit, qui dénonçait Napoléon III dans Châtiments, se trouve en exil à Guernesey, et d’autre part, le recueil est traversé par la douleur de la perte, avec une séparation entre les deux parties « Autrefois » et « Aujourd’hui » qui reflète la césure tragique de l’année 1843 où Léopoldine, la fille de Hugo, est morte noyée. La parole poétique prend naissance dans la mort, et selon les propres mots de l’écrivain, « ce livre doit être lu comme on lirait le livre d’un mort. » Les Contemplations est un recueil mélancolique, mais aussi riche en émotions, qui explore les thèmes de la mort, de la perte, de l’amour et de la mémoire.

Notre avis de Les Contemplations

Quelle surprise j'ai eue en découvrant ces poèmes ! Chacun d'entre eux est une symphonie de mots, une exploration des émotions les plus profondes de l'humanité. Les thèmes abordés sont variés, allant de la douleur du deuil à l'émerveillement devant la nature, en passant par la méditation sur la vie et la mort. Le style d'écriture est riche et poétique, jouant habilement avec les images et les métaphores pour créer des tableaux vivants dans l'esprit du lecteur.

L'un des poèmes qui m'a particulièrement touché est "Chose vue un jour de printemps", poème XVII, Livre 3. Ce poème, lu à haute voix par Denis Podalides sur France-Culture, m'a fait ressentir l'humanité qui transparaît dans les Contemplations, une humanité qui contraste avec les Fleurs du Mal de Baudelaire. C'est cette humanité qui fait toute la grandeur et la beauté de ce recueil.

Notre sélection n°4

Claude Gueux

Victor Hugo

Présentation de Claude Gueux

« Claude Gueux » est un récit puissant et bouleversant qui relate l’histoire d’un ouvrier nommé Claude Gueux, vivant à Paris en 1831. Il est accompagné d’une fille qui est sa maîtresse et d’un enfant de cette fille. Bien que mal éduqué, il est doté d’une intelligence et d’un talent naturels, mais il ne sait pas lire. Un hiver, il se retrouve sans travail et lui, sa fille et son enfant sont confrontés à la faim et au froid. Dans un moment de désespoir, il décide de voler pour nourrir sa famille et il est condamné à cinq ans de prison à la Maison Centrale de Clairvaux. Ce livre est un plaidoyer ardent contre la peine de mort et la répression sociale qui est utilisée pour répondre à la détresse des individus. Il met en lumière le mécanisme de brutalité sociale qui se cache derrière ces institutions.

Notre avis de Claude Gueux

L'auteur a su dépeindre avec une acuité incroyable les horreurs de la vie carcérale, et plus particulièrement de la peine de mort.

Ce livre est un véritable cri d'humanité, qui résonne encore aujourd'hui avec force. Hugo nous fait partager la détresse et l'épreuve des prisonniers, qui sont jetés dans un monde fait de solitude, de misère et de violence. Il nous montre comment ces conditions extrêmes peuvent pousser les hommes à commettre des actes désespérés, et comment ils peuvent être réduits à l'état de bêtes sauvages.

Mais "Claude Gueux" est aussi un livre sur l'espoir et la rédemption. Le personnage principal, Claude, est un homme qui a commis des erreurs, mais qui est capable de regretter ses actions et de se repentir. Il devient un mentor pour les autres prisonniers, en leur apprenant à lire et à réfléchir sur leur vie. Il est le symbole de ces hommes qui peuvent être sauvés, même dans les pires conditions.

Le style d'écriture de Hugo est à la fois poétique et brut. Il utilise des métaphores et des images fortes pour nous faire ressentir l'atmosphère de la prison, mais il n'hésite pas à décrire la réalité telle qu'elle est, sans fard ni ménagement. C'est un style qui convient parfaitement au sujet qu'il aborde, et qui donne encore plus de poids à son message.

"Claude Gueux" est un livre bouleversant, qui nous plonge au cœur de l'enfer de la prison. Il nous fait réfléchir sur les conséquences de la peine de mort, et sur la dignité humaine. C'est un livre qui mérite d'être lu, pour comprendre les réalités de la vie carcérale, et pour réfléchir sur notre propre humanité.

Notre sélection n°5

Notre-Dame de Paris

Victor Hugo

Présentation de Notre-Dame de Paris

« Notre-Dame de Paris », écrit par Victor Hugo, est un roman qui raconte l’histoire de la cathédrale de Notre-Dame de Paris et de ses personnages principaux, Quasimodo, Esmeralda et Claude Frollo. Le livre décrit la grandeur et la majesté de la cathédrale, tout en mettant en lumière les aspects sombres de la société de l’époque, notamment la discrimination et la violence envers les personnes considérées comme différentes. Il explore également les thèmes de l’amour, de la solitude et de la culpabilité.

Le livre présente également une réflexion sur l’architecture gothique, et notamment sur Notre-Dame de Paris. Il décrit l’église comme un symbole de l’histoire de la monarchie, avec des détails architecturaux qui racontent l’histoire plutôt que de prier. Il souligne également la différence entre Notre-Dame de Paris et Notre-Dame de Reims, en mettant en évidence que cette dernière est l’église du sacre.

Notre avis de Notre-Dame de Paris

Dans ce décor grandiose, les personnages du roman prennent vie, chacun avec leur propre histoire, leurs propres passions et leurs propres illusions.

Le style d'écriture de Victor Hugo est à la fois poétique et visuel. Il décrit les émotions des personnages avec une précision chirurgicale, utilisant des termes simples de la vie quotidienne pour décrire les actions et les pensées des personnages. Les thèmes abordés dans le livre sont profonds et universels, tels que la laideur, l'amour, la tentation et la passion.

La tragédie est mise en place avec brio, traversée de longs traités sur l'histoire et plus précisément sur l'art architectural, sous-tendus par une pensée obsédante : l'architecture est un art condamné par l'imprimerie, et c'est dans les livres qu'on trouvera désormais l'histoire, bien plus que dans les grands édifices bâtis par la main de l'homme.

Le livre est un véritable chef-d'œuvre, un "classique" génialement grotesque, grotesquement génial, reflet du gigantisme de son auteur et de ses visions. Il continue de nous passionner, et on le lit comme on lirait à la fois un beau livre d'histoire, un précis d'architecture, une grande tragédie de Shakespeare, et un passionnant roman noir.

"Notre-Dame de Paris" est un livre-cathédrale, un monument littéraire qui mérite d'être lu et relu encore et encore. Il offre une plongée fascinante dans un monde oublié, où les passions humaines sont dépeintes avec une intensité saisissante.

Notre sélection n°6

Ruy Blas

Victor Hugo

Présentation de Ruy Blas

« Ruy Blas », écrit par Victor Hugo en 1838, est un drame passionnant qui allie audace, fantaisie et colère politique. Depuis sa publication, l’histoire de Ruy Blas, un valet qui devient Premier ministre, a inspiré des générations.

Au XVIIe siècle, à la cour d’Espagne, alors que l’empire est en ruine, un ministre manipule son valet pour séduire la reine. Mais le valet tombe amoureux de la reine et devient un Premier ministre exemplaire.

Hugo a une compréhension profonde de la mort des empires, de la corruption des gouvernants et de la dignité de l’être humain. Il a également utilisé sa maîtrise de la langue française pour créer une magnifique symphonie dans ce drame.

Notre avis de Ruy Blas

L'intrigue complexe et pleine de rebondissements de la pièce de Victor Hugo m'a tenu en haleine tout au long de ma lecture. Les personnages, tels que le valet Ruy Blas et le ministre Salluste, sont habilement dépeints avec des nuances de motivations et d'émotions.

Hugo utilise un style épique et éloquent pour décrire les passions brûlantes et les complots ténébreux de la cour. Les métaphores et les images poétiques qu'il utilise pour décrire les personnages et les événements sont à couper le souffle. Il joue habilement avec les genres théâtraux pour créer une tension dramatique et une ambiance de tragédie romantique.

Le contexte historique est utilisé à bon escient pour mettre en relief les thèmes de l'amour impossible et de la corruption de l'argent. Hugo dépeint avec brio les relations complexes entre les personnages et les luttes de pouvoir qui se jouent à la cour. Il utilise également un langage quotidien pour donner de la profondeur aux personnages et les rendre plus réels.

Ruy Blas est une pièce qui offre une plongée fascinante dans les intrigues de la cour espagnole du XVIIe siècle. C'est un livre qui mérite d'être lu pour sa complexité et sa richesse littéraire. C'est un classique pour les étudiants en littérature.

Le mot de la fin​

Victor Hugo est considéré comme l’un des plus grands écrivains français de tous les temps. Fils d’un général d’empire, il a passé son enfance à voyager entre Paris, Naples et l’Espagne, en suivant les mutations de son père. Cependant, en 1813, la famille est revenue s’installer à Paris. Dès l’âge de 16 ans, il a exprimé son désir de devenir écrivain en écrivant dans son journal : « Je veux être Chateaubriand ou rien ». Entre 1817 et 1820, il a hésité entre poursuivre des études à Polytechnique ou se consacrer à l’écriture. Il a participé à trois concours de poésie, remportant deux fois le premier prix et a finalement choisi de devenir écrivain. En 1819, alors qu’il était encore lycéen, il a créé avec ses frères la revue « Le Conservateur Littéraire ».

Ses premiers poèmes ont été publiés en 1821, mais il n’a connu le véritable succès qu’en 1827 avec la pièce « Cromwell », un témoignage de son héritage shakespearien, illustré notamment par sa célèbre préface. D’autres drames romantiques ont suivi, comme « Hernani » (1830), « Lucrèce Borgia » (1833) et « Ruy Blas » (1838).

En 1822, il a épousé Adèle Foucher qui lui a donné cinq enfants, mais il a eu de nombreuses maîtresses, comme Juliette Drouet, Léonie d’Aunet et Alice Ozy. En 1833, il a rencontré l’actrice Juliette Drouet qui est devenue sa maîtresse et qui lui a sauvé la vie lors du coup d’État de Napoléon III. Il a écrit de nombreux poèmes pour elle.

En tant que romancier du peuple, il a écrit pour ceux-ci à travers des chefs-d’oeuvre tels que « Notre-Dame de Paris » (1831) et surtout « Les Misérables » (1862). En 1841, il est entré à l’Académie Française et est devenu, en 1845, Pair de France.

Au début de la Révolution de 1848, il a été nommé maire du 8e arrondissement de Paris, puis député de la deuxième République et siége parmi les conservateurs. Lors des émeutes ouvrières de juin 1848, Victor Hugo a participé au massacre, en commandant des troupes face aux barricades dans l’arrondissement parisien dont il était maire.

Partager cet article
Laisser un commentaire