les 6 meilleurs livres sur iranien

Quel est le meilleur livre sur l’Iran en 2024 ? Découvrez nos 6 sélections

Sommaire

L’Iran est un pays riche en histoire et en culture, et il est souvent difficile de déterminer les meilleurs livres sur ce sujet. Cependant, pour vous aider à découvrir les meilleures lectures sur l’Iran, nous avons sélectionné six livres qui couvrent une variété de sujets, allant de la vie quotidienne en Iran à la révolution islamique en passant par les histoires personnelles et les réflexions sur la société iranienne.

Ces livres ont été choisis pour leur qualité littéraire, leur pertinence et leur contribution à la compréhension de l’Iran et de ses habitants. Ils offrent un aperçu unique sur l’histoire et la culture de ce pays, ainsi que sur les défis auxquels il est confronté. En lisant ces livres, vous découvrirez les différentes facettes de l’Iran et pourrez mieux comprendre les enjeux actuels qui se posent à ce pays.

Que vous soyez intéressé par la politique, la culture, l’histoire ou simplement par les histoires personnelles, ces livres vous offriront une perspective fascinante sur l’Iran. Ils sont écrits par des auteurs iraniens, français ou d’autres nationalités, mais tous partagent une même passion pour ce pays et son peuple.

Enfin, nous espérons que cette liste vous aidera à découvrir de nouveaux livres sur l’Iran et à en apprendre davantage sur ce pays fascinant.

Notre sélection n°1

Vivre et mentir à Téhéran

Ramita Navai

Présentation de Vivre et mentir à Téhéran

« Vivre et mentir à Téhéran » est un livre qui plonge dans les secrets de la ville à travers la double vie de ses habitants. Ramita Navai, l’auteur, explore les conséquences de vivre sous un des régimes les plus répressifs au monde.

À Téhéran, mentir est une question de survie. C’est ce que découvre l’auteur en rencontrant des personnes ordinaires qui sont obligées de mener des existences extraordinaires. Sur l’avenue Vali Asr, elle rencontre Dariush, un terroriste repenti, Farideh, une femme divorcée, Bijan, un trafiquant d’armes, Leyla, une actrice porno, et Somayeh, une jeune fille amoureuse d’un play-boy.

L’auteur compose le portrait intime et saisissant d’un Iran tiraillé entre tradition et modernité. C’est un livre qui montre comment la vie à Téhéran peut être à la fois effrayante et fascinante, et comment les habitants sont obligés de mentir pour survivre dans un environnement répressif.

Notre avis de Vivre et mentir à Téhéran

L'auteur, une journaliste britannique d'origine iranienne, nous offre un portrait puissant de la vie à Téhéran en nous présentant des personnages complexes et différents qui vivent dans une société qui exige piété, pudeur et chasteté, mais où les mensonges et les activités clandestines sont monnaie courante. Chaque histoire est centrée sur un personnage différent et nous permet de comprendre les contradictions et les mirages de la ville.

L'auteur montre un talent indéniable pour peindre les espoirs, les désirs et les conflits intérieurs de ses personnages, ainsi que pour décrire un monde rempli de profiteurs, d'hypocrites et de citoyens ordinaires. Au fil des pages, on se sent comme si on avait passé du temps dans la ville et on comprend mieux les motivations et les choix des personnages.

Enfin, la dernière histoire est celle d'une femme aisée qui fait un choix dicté par l'amour de son pays. Le livre nous rappelle le pouvoir unique de la fiction lorsqu'elle peut nous faire comprendre des mondes et des situations que nous ne connaissons pas.

Notre sélection n°2

Le voyage des frères Omidvar: Deux aventuriers iraniens à travers le monde

Jean-Louis Ozsvath

Présentation de Le voyage des frères Omidvar: Deux aventuriers iraniens à travers le monde

« Le voyage des frères Omidvar: Deux aventuriers iraniens à travers le monde » est un livre qui raconte l’histoire incroyable de deux frères iraniens qui ont parcouru le monde à la découverte des peuples premiers. Abdullah et Issa, les deux plus jeunes fils de la famille Omidvar, ont rêvé pendant des années de faire un voyage au long cours à la découverte de « l’autre ».

Ils ont passé près de trois ans à préparer leur voyage, Abdullah étudiant les cartes pour préparer le meilleur itinéraire et Issa travaillant dans un atelier de mécanique pour pouvoir faire face aux aléas des trajets en moto. Enfin prêts en 1954, les deux frères sont partis à la découverte du monde, rencontrant des peuples qui les intriguaient, tels que les Aborigènes d’Australie, les Inuits du Grand Nord, les ethnies de l’Amazonie, les Pygmées, etc.

Leur voyage a été parsemé d’embûches et de surprises, ils ont manqué de finir ensevelis sous la neige au Tibet, se sont fait chercheurs d’or en Alaska, ont chassé le phoque pour survivre chez les Inuits et ont été poursuivis par les Jivaros au cœur de l’Amazonie. Ils ont vécu des aventures haletantes et ont fait des rencontres inattendues, y compris une idylle avec une princesse thaïlandaise.

Après dix ans de voyage et cent pays visités, leur retour en Iran a été triomphal et un musée a même été consacré à leur épopée. Le livre, écrit par Jean-Louis Ozsvath, est basé sur la découverte qu’il a faite de cette histoire incroyable lors d’une promenade avec son épouse iranienne dans le parc du palais de Saad Abad à Téhéran. Il a rencontré les deux frères globe-trotteurs et leur a proposé d’adapter le récit de leurs aventures pour le public francophone.

Notre avis de Le voyage des frères Omidvar: Deux aventuriers iraniens à travers le monde

C'est un récit captivant d'un voyage à travers le monde des années 50-60, rempli de souvenirs précieux, de pays étonnants et de rencontres inoubliables. L'écriture fluide de l'auteur vous transporte immédiatement dans ce monde lointain, et vous ne pouvez vous empêcher de vous sentir impliqué dans les aventures de ces frères aventuriers.

L'argumentation de l'auteur est solide, les conseils pertinents et le livre en lui-même est tout simplement captivant. Je suis ému par leur humanisme, leur universalisme et leur curiosité bienveillante pour les autres. Les photos d'époque sont incroyables et ajoutent une touche supplémentaire à cette lecture déjà si agréable.

Je recommande vivement ce livre à tous ceux qui aiment les récits de voyage, les histoires passionnantes et les anecdotes intéressantes. C'est un véritable cadeau pour l'âme et les yeux, et je suis sûr que vous ne serez pas déçu.

Notre sélection n°3

Lire Lolita à Téhéran (Domaine étranger t. 3746)

Azar Nafisi

Présentation de Lire Lolita à Téhéran (Domaine étranger t. 3746)

« Lire Lolita à Téhéran » est un livre captivant qui explore le pacte tacite entre l’écrivain, le livre et le lecteur. Après avoir démissionné de l’Université de Téhéran sous la pression des autorités iraniennes, Azar Nafisi a réuni pendant deux ans sept étudiantes dans l’intimité de son salon pour y lire des œuvres de Nabokov, Fitzgerald, Austen, etc.

Ce livre est un portrait brut et déchirant de la révolution islamique en Iran et une démonstration magistrale de la façon dont l’imagination peut bâtir la liberté. Margaret Atwood, une auteure renommée, a déclaré que tous les lecteurs devraient lire ce livre.

Le livre a été traduit de l’anglais par Marie-Hélène Dumas. Il est un témoignage poignant de la vie en Iran sous la révolution islamique et montre comment la lecture peut aider à construire la liberté, même dans les moments les plus sombres.

Notre avis de Lire Lolita à Téhéran (Domaine étranger t. 3746)

La première partie du livre m'a un peu dérouté, mais plus j'avançais dans ma lecture, plus j'ai été captivé par l'histoire et les personnages. L'auteur nous fait découvrir les événements de l'après-révolution islamique, ainsi que le quotidien des Téhéranais pendant les raids militaires du conflit irako-iranien. J'ai été touché par le désenchantement des Iraniens face à une révolution qui a donné naissance à un régime plus oppressant et absurde que le précédent.

L'auteur nous raconte sa vie, celle de ses étudiants et les œuvres littéraires qu'elle a enseignées à Téhéran. J'ai particulièrement apprécié le procès de "Gatsby", qui a permis à ses élèves de débattre de la moralité du livre et son adéquation avec les valeurs de la république islamique. J'ai ressenti une pointe de jalousie envers les étudiantes qui ont eu la chance de participer à son séminaire secret. Ce livre est un véritable délice pour les amoureux de la littérature anglo-saxonne et pour ceux qui sont fascinés par l'Iran de la révolution islamique.

En lisant ce livre, j'ai eu l'impression d'avoir un professeur de littérature exceptionnel et j'ai été émerveillé par la force de la littérature en tant qu'outil de transcendance du quotidien. C'est un excellent témoignage qui allie une analyse littéraire originale, une étude du triangle auteur-lecteur-roman et un document sur la vie quotidienne à Téhéran sous Khomeiny. Je recommande vivement ce livre à tous ceux qui sont intéressés par la littérature et la résistance à l'obscurantisme. La traduction en français est excellente et m'a donné envie de découvrir les œuvres de Nabokov, Fitzgerald, James et Austen.

Notre sélection n°4

Je ne suis pas celle que je suis

Chahdortt Djavann

Présentation de Je ne suis pas celle que je suis

« Je ne suis pas celle que je suis » est un livre qui raconte l’histoire d’une femme à travers deux histoires entrelacées. L’une de ces histoires est picaresque et suit l’héroïne alors qu’elle voyage à travers diverses épreuves, allant de Téhéran au golfe Persique, de Dubaï aux rives du Bosphore. L’autre histoire, plus intime, se déroule à Paris et se construit dans le cabinet d’un psy.

L’auteur, Chahdortt Djavann, explore dans ce livre le rapport de la femme au père, à la mère, aux hommes, la prison, la torture, le viol, la prostitution, la solitude, l’exil et la langue française, qu’elle doit maîtriser pour raconter sa propre histoire. Les pages sont intenses, passionnées et vibrantes, comme un cri, et elles constituent le portrait fascinant d’une personnalité chaotique aux multiples facettes qui tente de se rassembler pour enfin se ressembler.

Notre avis de Je ne suis pas celle que je suis

L'histoire de Donya, qui alterne entre sa vie passée en Iran et sa vie actuelle sur le divan d'un psy à Paris, est tout simplement captivante. L'auteur a su créer un récit intense et poignant, qui nous plonge dans les questionnements et les défis auxquels est confrontée cette jeune femme. La pertinence de l'argumentation de l'auteur et la qualité des conseils donnés dans le livre sont tout simplement remarquables. La description de la société iranienne et de ses dérives est tout à fait intéressante, tout comme le domaine de la psychanalyse, où le patient n'a que le dialogue avec lui-même pour surnager. Les chapitres courts rendent la lecture agréable et on ne peut s'empêcher de tourner les pages pour savoir ce qui va se passer. La fin peut être considérée comme un peu improbable, mais cela n'enlève en rien la qualité de ce livre.

Je recommande vivement "Je ne suis pas celle que je suis" à tous les amateurs de littérature, qui ne seront pas déçus par cette lecture captivante.

Notre sélection n°5

Le Voile de Téhéran

Parinoush Saniee

Présentation de Le Voile de Téhéran

« Le Voile de Téhéran » est un roman autobiographique qui a reçu un accueil enthousiaste de la part de millions de lecteurs et lectrices. Il raconte l’histoire de Massoumeh, une jeune fille de seize ans qui rêve de poursuivre ses études. Ce rêve était accessible aux filles depuis que le shah a modernisé l’Iran, mais tout change lorsque ses frères découvrent qu’elle vit une histoire d’amour avec un voisin. Ils la marient à un homme qu’elle ne connaît pas et n’a jamais vu.

Au départ désespérée, Massoumeh se rebelle et prend son existence en main. L’auteur, Parinoush Saniee, est une sociologue et psychologue qui vit à Téhéran. Ce livre reflète l’histoire de tout un pays qui est tiraillé entre tradition et modernité. Il montre comment Massoumeh a lutté pour suivre ses rêves et comment son histoire se reflète dans l’histoire de l’Iran.

Notre avis de Le Voile de Téhéran

L'histoire de Massoum, une femme courageuse et intelligente, est à la fois triste et inspirante. Elle a dû faire face à de nombreuses difficultés, notamment les coutumes oppressives de la société iranienne, mais elle a réussi à surmonter ces obstacles grâce à sa ténacité et son amour inconditionnel pour ses enfants.

L'auteur a fait un excellent travail en retraçant la vie de Massoum, depuis sa jeunesse jusqu'à sa vie adulte en tant que mère et travailleuse acharnée. J'ai été touché par le courage de Massoum et j'ai admiré sa force de caractère exceptionnelle qui lui a permis de surmonter toutes les épreuves.

Le livre est écrit de manière très fluide et prenante, ce qui en fait un excellent choix pour les amateurs de romans autobiographiques. L'histoire de la société iranienne est dépeinte sous tous ses aspects, ce qui en fait un livre éducatif et informatif.

Bien que j'aie eu du mal à éprouver de la compassion pour l'héroïne, j'ai apprécié le fait que l'auteur n'ait pas jugé la société iranienne et ait choisi de rester apolitique. C'est un exercice difficile, mais l'auteur y a réussi avec brio.

Je recommande vivement "Le Voile de Téhéran" à tous ceux qui cherchent une lecture captivante et inspirante. C'est un livre qui vous tiendra en haleine jusqu'à la fin et qui vous laissera avec un sentiment d'admiration pour la force de caractère de Massoum.

Notre sélection n°6

Je vous écris de Téhéran

Delphine Minoui

Présentation de Je vous écris de Téhéran

« Je vous écris de Téhéran » est un livre écrit par Delphine Minoui, une journaliste franco-iranienne. Le livre est sous forme de lettre posthume à son grand-père et raconte ses années passées à Téhéran, de 1997 à 2009.

L’auteur porte un regard neuf sur son pays d’origine, qui est tiraillé entre ouverture et repli. Elle nous emmène dans les soirées interdites, nous permet de pénétrer dans l’intimité des mollahs et des miliciens bassidjis, et de suivre les espoirs et les déceptions du peuple. Delphine Minoui est la fille d’une mère française et d’un père iranien et est lauréate du prix Albert-Londres 2006 pour ses reportages en Iran et en Irak. Elle est grand reporter et correspondante du [nom de publication].

Notre avis de Je vous écris de Téhéran

Ce livre est un témoignage personnel et intime de la journaliste franco-iranienne qui a passé une dizaine d'années en Iran. Il nous offre un aperçu unique et captivant sur ce pays encore méconnu, en explorant ses multiples facettes, allant des poèmes d'Hafez aux Mollahs, en passant par les espoirs de liberté et les répressions sanglantes.

L'auteur nous présente l'Iran à travers ses deux visages, sans jugement ni mensonge, laissant chacun libre d'interpréter le livre à sa manière. Ce témoignage est simple, haletant et documenté, rempli de détails et de personnages attachants. J'ai été ému, j'ai ri, j'ai pleuré en lisant ce livre, qui m'a donné envie de partager et de relire.

L'auteur a une passion pour l'Iran et son peuple, qu'elle a découvert tardivement en allant sur les traces de son grand-père, intellectuel et homme politique iranien réfugié en France. Elle est devenue journaliste et son témoignage est précieux et inspirant. Les personnages rencontrés sont attachants, à l'image de ce peuple aimable et fier, mal connu à l'occident.

Je recommande vivement ce livre à tous ceux qui sont curieux de découvrir l'histoire récente de l'Iran, et à ceux qui cherchent à comprendre la passion de Delphine pour ce pays. C'est un livre à lire absolument, surtout après un voyage en Iran, pour s'éclaircir les idées et laisser place à la nostalgie.

Le mot de la fin​

L’Iran est un pays fascinant rempli de surprises! Si vous êtes à la recherche d’un voyage exotique, c’est le lieu idéal pour vous. Entre les montagnes enneigées du nord, les déserts brûlants du sud et les villes animées de Téhéran, Mashhad et Ispahan, l’Iran a tout pour plaire.

Mais ce n’est pas seulement la géographie qui rend l’Iran si intéressant. La culture iranienne est riche et variée, avec une histoire fascinante qui remonte à plus de 2500 ans. Les Iraniens sont également des gens incroyablement accueillants et chaleureux, et vous serez immédiatement séduits par leur hospitalité.

Lors de votre voyage en Iran, vous pourrez découvrir les merveilles architecturales du pays, comme les palais royaux de Téhéran, le mausolée de l’Imam Reza à Mashhad et les mosquées de Ispahan. Vous pourrez également déguster une cuisine délicieuse, qui est un mélange de saveurs orientales et occidentales. Le kebab, le riz et les herbes fraîches sont des ingrédients courants dans la cuisine iranienne, et vous ne serez pas déçu par la variété de plats délicieux que vous pourrez découvrir.

Enfin, l’Iran est également connu pour ses bazars animés et colorés, où vous pourrez faire du shopping pour des souvenirs uniques et des cadeaux pour vos amis et votre famille. Vous pourrez également découvrir les nombreux musées et galeries d’art du pays, qui abritent des œuvres d’artistes iraniens talentueux.

l’Iran est un pays incroyablement diversifié et fascinant, et il est temps de découvrir tout ce qu’il a à offrir.

Partager cet article
Laisser un commentaire