les 2 meilleurs livres de Elsa Morante

Quel est le meilleur livre de Elsa Morante en 2024 ? Découvrez nos 2 sélections

Sommaire

Elsa Morante est considérée comme l’une des plus grandes romancières italiennes du XXème siècle. Elle a su capturer à travers ses écrits les émotions et les réalités de la vie, en abordant des sujets tels que la guerre, l’amour, la solitude et l’initiation. Ses livres sont souvent salués pour leur style poétique et leur profondeur psychologique.

Parmi les œuvres de Morante, il est difficile de choisir le meilleur livre. Chacun d’entre eux est unique et apporte une contribution importante à la littérature italienne. Cependant, après une analyse attentive, nous avons sélectionné deux livres qui se démarquent particulièrement pour leur impact sur les lecteurs et leur place dans l’histoire de la littérature.

Le premier livre sélectionné est « La Storia », publié en 1974. Ce roman est considéré comme l’un des plus importants de Morante, car il aborde la Seconde Guerre mondiale à travers les yeux d’une jeune mère italienne et de son fils, conçu lors d’un viol commis par un soldat allemand ivre. Ce livre est remarquable pour sa capacité à capturer les émotions complexes et les réalités de la guerre avec une profondeur psychologique remarquable.

Le deuxième livre sélectionné est « L’île d’Arturo », publié en 1957. Il raconte l’histoire d’un adolescent solitaire et sauvage qui grandit sur l’île de Procida dans le golfe de Naples. Il suit son parcours d’initiation à travers des aventures palpitantes et poétiques, jusqu’à la révélation du dernier et du plus cruel des mystères de la vie. Ce livre est remarquable pour son style poétique et sa capacité à capturer les émotions de l’enfance et de l’adolescence.

Voici les livres sélectionnés: « La Storia » et « L’île d’Arturo ». Nous espérons que cette liste vous aidera à découvrir ou à redécouvrir les œuvres de cette grande romancière italienne. N’hésitez pas à partager vos impressions avec nous après avoir lu ces livres.

Notre sélection n°1

La Storia

Elsa Morante

Présentation de La Storia

Il était une fois un soldat allemand qui marchait dans les rues de San Lorenzo, à Rome. Il ne connaissait que quatre mots d’italien et ne savait presque rien du monde qui l’entourait. Il s’appelait Gunther et son nom de famille demeurait un mystère.

Dans « La Storia », Elsa Morante nous plonge dans une fresque historique et populaire qui nous fait revivre les horreurs de la guerre à travers l’histoire d’Useppe, un enfant conçu lors d’un viol commis par un soldat allemand ivre, et de sa mère. Elle nous rappelle que la guerre est un « interminable assassinat » qui laisse des traces indélébiles dans les vies de ceux qui en sont les témoins et les victimes.

Notre avis de La Storia

L'auteur nous offre un tableau saisissant de l'Italie de la Seconde Guerre mondiale, à travers les yeux de différents personnages, chacun avec sa propre histoire et ses propres émotions.

Le style d'écriture est à la fois poétique et réaliste, donnant vie aux émotions et aux actions des personnages. On s'attache rapidement à Ida et Useppe, ainsi qu'à la chienne Bella, et même aux personnages initialement antipathiques comme Nino. Les scènes sont décrites avec une grande précision, bien que certaines soient un peu longues, comme le monologue anarchiste de David.

Les thèmes abordés dans le livre sont profonds et émouvants. On est touché par la détresse de Useppe, qui ne demande rien d'autre qu'une amitié et un bon suivi médical. La terreur et la brutalité de l'époque transparaissent à chaque page, mais il y a aussi une grande poésie dans ce roman.

"La Storia" est un roman bouleversant et magistral. Il met en scène la tragédie vécue par les Italiens des classes les plus pauvres pendant la Seconde Guerre mondiale, mêlant histoire et description de la vie quotidienne des gens humbles. C'est un texte puissant qui nous plonge dans les émotions les plus intenses, allant de la cruauté à l'humour en passant par la tendresse.

"La Storia" est un roman incroyable qui nous transporte dans un univers riche et émouvant. Il est difficile de ne pas être bouleversé par les événements décrits, mais c'est aussi ce qui fait de ce livre un chef-d'œuvre de la littérature.

Notre sélection n°2

L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent

Elsa Morante

Présentation de L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent

« L’île d’Arturo » est un livre qui nous emmène dans le monde secret de l’enfance et de l’adolescence. Il se déroule sur l’île de Procida, dans le golfe de Naples, où Arturo a grandi en solitaire et en sauvage. Au fil des pages, nous suivons son parcours d’initiation, qui va de l’univers merveilleux des mythes de son enfance à celui, plus hostile et pourtant exaltant, des réalités.

L’auteur, Elsa Morante, nous offre une atmosphère captivante où la comédie côtoie souvent le drame. Elle nous entraîne dans des aventures poétiques et palpitantes, jusqu’à l’ultime épreuve, jusqu’à la révélation du dernier et du plus cruel des mystères de la vie. Ce livre est un véritable voyage dans les émotions de l’enfance et de l’adolescence, avec toutes ses incertitudes et ses découvertes.

Notre avis de L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent

La plume de l'auteur est comme un bijou précieux, ciselant avec finesse les émotions et les pensées intimes de son personnage principal. Les thèmes abordés sont profonds et universels, tels que l'amour, la mort, la sexualité, et les relations familiales. Le style de narration est fluide et poétique, avec des moments de rêverie qui nous transportent dans les rues pittoresques de Procida, cette île paradisiaque du golfe de Naples qui est le décor de l'histoire.

Arturo, le personnage principal, est un adolescent en constante introspection, qui est tourmenté par son amour pour sa belle-mère, sa haine pour son père et son attirance pour une jeune femme qui lui révèle les plaisirs de la chair. Ses émotions sont décrites avec une précision chirurgicale, nous faisant ressentir sa détresse, sa colère, et sa passion avec une intensité éprouvante. Les personnages secondaires sont également bien développés et émouvants, notamment son père, un homme misogyne et complexe, et sa belle-mère, une femme pacifique et aimante.

L'histoire est riche en rebondissements, avec des moments de tension dramatique qui nous tiennent en haleine jusqu'à la fin. Les relations entre les personnages sont complexes et nuancées, reflétant la réalité de la vie quotidienne. Les descriptions de Procida sont magnifiques, nous faisant découvrir les merveilles de cette île moins connue, et nous faisant ressentir l'amour d'Arturo pour son île natale.

"L'île d'Arturo" est un roman émouvant, qui nous plonge dans les tourments de l'adolescence d'un garçon exubérant et complexe. La plume de l'auteur est comme un bijou précieux, ciselant avec finesse les émotions et les pensées intimes de son personnage principal. Les thèmes abordés sont profonds et universels, tels que l'amour, la mort, la sexualité, et les relations familiales. Le style de narration est fluide et poétique, avec des moments de rêverie qui nous transportent dans les rues pittoresques de Procida, cette île paradisiaque du golfe de Naples qui est le décor de l'histoire.

Le mot de la fin​

Elsa Morante est une romancière italienne qui a marqué l’histoire de la littérature italienne avec ses œuvres poétiques et profondes. Elle est née dans le quartier populaire du Testaccio à Rome, dans une famille modeste, sa mère était institutrice d’origine juive et son père employé des postes. Dès son plus jeune âge, elle a montré un intérêt pour l’écriture et a commencé à publier des récits dans des journaux pour enfants à l’âge de treize ans.

A l’âge de 18 ans, elle a décidé de quitter sa famille et ses études pour se consacrer entièrement à l’écriture. Elle a collaboré avec le magazine hebdomadaire Oggi de 1939 à 1941. Elle a épousé l’écrivain Alberto Moravia en 1941, mais le couple s’est séparé en 1962 sans jamais divorcer.

Elle a publié son premier roman « Mensonge et sortilège » en 1948, qui lui a valu le prix Viareggio, puis elle a remporté le prestigieux prix Strega avec son roman « L’île d’Arturo » en 1957. Les années qui ont suivi ont été marquées par des voyages à travers le monde, notamment en Espagne, en URSS, en Chine et aux États-Unis. Elle a également vécu une période de grande tristesse avec le suicide de son ami, le peintre Bill Morrow, en 1962.

Elle a publié « La Storia » en 1974, qui a suscité la controverse, mais qui a également été salué pour sa profondeur psychologique et sa poésie. Elle a également publié « Aracoeli » en 1982, qui lui a valu le Prix Médicis en 1984. Malade des suites d’une fracture du fémur, elle a tenté de se suicider en 1983.

Elsa Morante est la tante de l’actrice et réalisatrice Laura Morante. Ses livres ont marqué la littérature italienne et ont été traduits dans plusieurs langues. Elle reste encore aujourd’hui une figure emblématique de la littérature italienne et une source d’inspiration pour les écrivains du monde entier.

Partager cet article
Laisser un commentaire