les 5 meilleures BD de Manu Larcenet

Quel est la meilleure BD de Manu Larcenet en 2024 ? Découvrez nos 5 sélections

Sommaire

Manu Larcenet est un auteur de bande dessinée française de renom, connu pour son style unique et sa capacité à mélanger l’humour et l’émotion de manière subtile. Il a publié de nombreux albums à succès au cours de sa carrière, chacun offrant une expérience de lecture unique et captivante. Pour les fans de BD, il peut être difficile de choisir leur préféré parmi ses nombreux ouvrages, c’est pourquoi nous avons décidé de compiler une liste des meilleures BD de Manu Larcenet.

Nous avons tenu compte des critiques, des prix remportés et de l’expérience de lecture globale pour sélectionner les cinq meilleurs livres de Larcenet. Dans cette liste, vous trouverez des histoires passionnantes qui vous feront rire, pleurer et réfléchir.

Notre sélection n°1

Thérapie de groupe - Tome 1 - L'Étoile qui danse

Larcenet Manu

Présentation de Thérapie de groupe - Tome 1 - L'Étoile qui danse

Dans « Thérapie de groupe – Tome 1 – L’Étoile qui danse », l’auteur de bande dessinée Manu Larcenet met en scène un artiste en quête de l’inspiration. Il parcourt l’univers de la création en remontant l’histoire, en faisant appel aux plus grands peintres, et en interpellant même Boileau, Nietzsche ou Dieu.

L’auteur réalise l’exploit de faire rimer humour et désarroi dans cet album drôle et émouvant, cultivé et percutant. Le voyage aux sources de la création offre l’occasion au lecteur de constater l’extraordinaire talent graphique de Larcenet et l’ampleur de sa palette.

Cependant, le livre montre également la douleur d’un artiste se cognant aux murs de l’incompréhension et de la solitude. L’auteur dépeint avec une lucidité féroce un artiste à la dérive, mais il est également le maître de l’autodérision et réussit à rendre chaque dessin, chaque page, chaque échec aussi hilarant que bouleversant.

« Thérapie de groupe » est un ouvrage riche et profond, qui explore l’angoisse de la création avec une vérité souvent déchirante, mais également d’une drôlerie surprenante. Les dialogues sont ciselés, la mise en scène est au cordeau et le dessin incroyablement abouti. Il enchantera les fidèles de Larcenet et sera un vrai choc pour ceux qui le découvrent.

Notre avis de Thérapie de groupe - Tome 1 - L'Étoile qui danse

Les illustrations de l'auteur sont un véritable festival pour les yeux, chaque case débordant d'une émotion brute et d'une esthétique élégante. Le style graphique, tour à tour expressif et subtil, sait captiver l'attention tout en dépeignant avec finesse les états d'âme des personnages.

Quant à l'intrigue, elle se révèle être un véritable tourbillon émotionnel, oscillant entre l'humour grinçant et la tragédie intime. Larcenet nous plonge dans les tourments intérieurs d'un auteur de BD, mettant en scène avec une grande acuité les angoisses de la page blanche et les démons intérieurs qui hantent chacun d'entre nous. Les personnages secondaires sont tout aussi réussis, chacun d'entre eux offrant un point de vue différent sur l'histoire, renforçant ainsi la complexité narrative.

"Thérapie de groupe - Tome 1 - L'Étoile qui danse" est un ouvrage captivant qui tient en haleine jusqu'à la dernière page. Larcenet parvient à nous faire vivre les émotions de ses personnages avec une intensité rare, tout en offrant une réflexion profonde sur la création artistique et la quête de soi. Je recommande vivement ce titre à tous les amoureux de la bande dessinée et de la littérature.

Notre sélection n°2

Le Combat ordinaire, tome 1

Manu Larcenet

Présentation de Le Combat ordinaire, tome 1

Dans « Le Combat ordinaire, tome 1 », Marco a quitté sa vie à Vélizy pour la campagne, il a quitté son psy car il se sentait mieux et son travail de reporter car il en avait marre de photographier des choses sombres. Il a un frère proche, des parents au bord de la mer et un chat nommé Adolf. Il rencontre Émilie, une vétérinaire, et un petit vieux qui ramasse des mûres, qui deviennent ses amour et ami.

Mais tout se déglingue lorsque Émilie veut des choses angoissantes et le passé du gentil petit vieux émerge brutalement. Marco craque et touche le fond, mais cela lui permet de remonter et de retrouver Émilie.

Larcenet décrit cette histoire comme celle d’un photographe fatigué, d’une fille patiente, d’horreurs banales et d’un chat pénible. C’est un scénario parfaitement maîtrisé, drôle et tendre, avec un dessin hypersensible au bonheur et à la détresse. « Le Combat ordinaire » est l’album le plus personnel de Larcenet et le meilleur jusqu’à présent.

Notre avis de Le Combat ordinaire, tome 1

Les illustrations, d'une simplicité déconcertante, révèlent une profondeur émotive qui transcende les cases de la bande dessinée. Les traits fins et les couleurs pastel confèrent à l'œuvre une esthétique poétique, qui saisit l'essence même de la vie quotidienne.

L'histoire, qui suit les pas d'un photographe en quête de rédemption, est tout aussi saisissante. Elle nous plonge dans l'intimité d'un personnage complexe, à la fois tendre et dur, émouvant et réaliste. L'auteur aborde avec une finesse remarquable les thèmes de la solitude, de la culpabilité et de la résilience, qui nous interpellent tous de façon personnelle.

Le livre est un véritable miroir de nos propres combats ordinaires, qui sont en réalité tellement importants. Il est à la fois beau et parfois tragique, comme la vie elle-même.

"Le Combat ordinaire, tome 1" est un premier album puissant et simple qui mérite amplement sa place parmi les grands prix de la bande dessinée. Il est à lire absolument pour tous les amateurs de BD qui cherchent une histoire qui les touchera profondément.

Notre sélection n°3

Le Rapport de Brodeck, Tome 1 : L'Autre - Prix Landerneau 2015

Larcenet Manu

Présentation de Le Rapport de Brodeck, Tome 1 : L'Autre - Prix Landerneau 2015

Dans « Le Rapport de Brodeck, Tome 1 : L’Autre », Manu Larcenet s’attaque à une adaptation pour la première fois, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, « Le Rapport de Brodeck ». Il donne une nouvelle vie au texte, éclatante, sombre et tragique, en magnifiant la nature sauvage et en confrontant à la petitesse des hommes. Il plonge le lecteur dans les abîmes à travers un noir et blanc sublime et violent.

Larcenet adapte de façon majestueuse le best-seller de Philippe Claudel, créant un chef-d’oeuvre.

Notre avis de Le Rapport de Brodeck, Tome 1 : L'Autre - Prix Landerneau 2015

Le noir et blanc somptueux, le format à l'italienne, et les décors elliptico-montagneux sont tout simplement magnifiques. Les personnages, dessinés avec humanité, rappellent les plus belles pages de "Blast". Les dialogues, alternant entre mutisme expressionniste et minimalisme symbolique, sont épurés et pertinents.

L'histoire, se déroulant dans un pays germanique non précisé, est empreinte d'une atmosphère oppressante et de réflexions philosophiques. Bien que l'époque soit confuse, l'absence de modernité matérielle renforce l'ambiance onirique. Le personnage de "L'Anderer" (l'Autre) est intrigant, et sait captiver le lecteur.

Cependant, j'ai ressenti moins la lourdeur du style de Philippe Claudel que dans son roman original. Il semble qu'il n'ose pas nommer les choses et utilise des écrans de fumée pour masquer le manque de richesse du récit. Malgré cela, l'adaptation de Manu Larcenet est une réussite, mettant en avant des thèmes tels que la lâcheté, la xénophobie, et les camps de concentration.

"Le Rapport de Brodeck, Tome 1 : L'Autre" est un ouvrage captivant, qui sait tenir en haleine le lecteur. Les illustrations sont somptueuses, et le style graphique est remarquable. Les réflexions philosophiques sont intéressantes, bien que l'ambiance soit parfois un peu confuse. Je recommande vivement cette adaptation en BD.

Notre sélection n°4

Blast - Tome 0 - Grasse Carcasse

Larcenet Manu

Présentation de Blast - Tome 0 - Grasse Carcasse

Dans « Blast – Tome 0 – Grasse Carcasse », un homme seul, obèse et sale est amené au commissariat. On ne sait pas encore pourquoi il est là. Au cours de l’interrogatoire, il va livrer sa vie et expliquer comment un jour il a lâché prise et est parti sur les routes à la recherche du Blast, cet instant magique où tout s’illumine et sa vie devient parfaite.

Ce nouveau chef-d’oeuvre de Manu Larcenet est un pavé de 200 pages en noir et blanc d’une époustouflante beauté formelle, à ne pas manquer après « Le Combat Ordinaire ».

Notre avis de Blast - Tome 0 - Grasse Carcasse

Les illustrations, noires et blanches, sont comme un cri de l'âme, un appel à la réflexion sur la condition humaine. Les traits sont acérés, les contrasts saisissants, et l'on peut presque sentir l'énergie qui se dégage de chaque planche.

Mais c'est surtout le récit qui m'a subjugué. L'histoire de Polza, ce clochard à la dérive, m'a plongé dans un tourbillon émotionnel. À travers les yeux de ce personnage détestable et pourtant attachant, j'ai été témoin de la brutalité de la vie, de la détresse de l'âme humaine, mais aussi de sa capacité à se relever et à se raconter.

Le style graphique, façonné par les teintes du noir et blanc, se marie à merveille avec le ton du récit, qui est à la fois bouleversant, dérangeant, parfois beau et parfois horrible. Il est impossible de rester indifférent à cette histoire, qui nous marque profondément.

Il est difficile de ne pas évoquer le talent de l'auteur, Manu Larcenet, qui parvient à nous faire ressentir les émotions les plus intenses à travers les pages de son oeuvre. On peut dire que "Blast" est un chef d'oeuvre, un véritable coup de coeur. Il est à classer sur le rayon de la BD européenne qui redécouvre les plaisirs du noir & blanc, grâce à l'irruption des mangas.

"Blast - Tome 0 - Grasse Carcasse" est un livre captivant qui tient en haleine jusqu'à la fin. Il est impossible de rester indemne face à cette histoire humaine, qui nous pousse à réfléchir sur la condition de l'homme et sur ses capacités à se raconter. Ce livre est un véritable coup de coeur, et je le recommande vivement à tous les amateurs de BD.

Notre sélection n°5

Les Cosmonautes du futur, tome 1

Lewis Trondheim

Présentation de Les Cosmonautes du futur, tome 1

Dans « Les Cosmonautes du futur, tome 1 », l’histoire démarre dans une cour de récréation et dans une salle de classe où la caméra graphique virtuose de Larcenet suit les aventures de deux enfants de dix ans: Gildas et Martina. Ils ont une passion pour la science-fiction et voient des robots et des aliens partout autour d’eux, croyant qu’il existe un grand complot qui menace tout le monde.

Au début, le lecteur sourit et s’amuse avec eux, mais soudain quelque chose bascule, et le lecteur bascule avec eux de manière vertigineuse dans un récit férocement piégé.

Notre avis de Les Cosmonautes du futur, tome 1

Les illustrations de Manu Larcenet, d'une finesse poétique, apportent une dimension onirique à l'histoire. Le style graphique, naïf et rêveur, s'adapte parfaitement au récit, mettant en valeur les émotions des personnages avec une profondeur remarquable.

L'intrigue est intelligemment ficelée, alternant entre moments d'action, d'humour et de suspense. Les personnages principaux, Martina et Gildas, sont des enfants solitaires et paranoïaques qui découvrent que le monde entier est un simulacre destiné à endormir leurs soupçons. Leur quête pour rassembler des preuves contre cette machination est à la fois surréaliste et touchante. Les dialogues sont savoureux, les irruptions dans des bureaux pour y surprendre des aliens, le pistolet laser en plastique dans la poche pour se défendre... tout cela contribue à faire de cette histoire un récit captivant.

Le point de vue d'un observateur extérieur permet de voir les événements de l'histoire sous un angle différent et de mieux comprendre les motivations des personnages. Trondheim et Larcenet mettent joliment en scène les mondes imaginaires créés par les enfants. Les scènes sont mémorables et les dessins sont magnifiques.

Malheureusement, la fin de l'album est ratée et ne parvient pas à atteindre la profondeur poétique des premières pages, ce qui est un peu décevant. Cependant, cela ne diminue en rien la qualité de cette bande dessinée qui reste un agréable divertissement. Les Cosmonautes du futur, tome 1 est un livre à découvrir absolument.

Le mot de la fin​

Manu Larcenet est un auteur de bandes dessinées français reconnu pour son style unique et sa capacité à mélanger l’humour et l’émotion de manière subtile. Il a commencé sa carrière en 1991 en publiant des planches inspirées de Philippe Vuillemin dans Yéti, pour lequel il a également réalisé sa première couverture de magazine.

De 1994 à 2006, il a collaboré au magazine Fluide Glacial, où il a principalement réalisé des récits humoristiques, tout en publiant des œuvres plus intimes aux Rêveurs, maison d’édition qu’il a créée en 1994 avec Nicolas Lebedel, où il a publié quelques albums autobiographiques qui ne correspondaient à aucune structure éditoriale.

Au début des années 2000, ses albums publiés chez Dargaud ont fait de lui l’un des principaux auteurs francophones. « Le Combat ordinaire » a remporté le prix du meilleur album au Festival d’Angoulême en 2004 et le prix Töpffer en 2006.

Partager cet article
Laisser un commentaire
Optimized by Optimole