Avis littéraire : Tomber du ciel, de Caroline Tiné

Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour une nouvelle chronique. Je viens donc vous parler du dernier roman de Caroline Tiné, Tomber du ciel, paru le 17 septembre 2020 aux éditions Presses de la Cité.

Le synopsis…

« « J’ai cessé d’être hôtesse il y a un an pour me mettre à écrire et me sortir des poisons de la tête. Seulement en avion. La nuit dans le ciel me chuchote les mots effacés dans l’enfance. Et l’odeur du feutre des fauteuils imprégnés de strates d’intimité et de vies inconnues me rapproche d’une humanité dont j’essaie de pénétrer les secrets. »
 
Vol de nuit Paris-Singapour à bord d’un Airbus A380. Talitha se met dans sa bulle. A son côté, une adolescente très particulière. Plus loin, une femme fait le deuil d’amours malheureuses et cajole son chien minuscule. Dans le cockpit, le copilote est en proie à ses démons. Et l’homme sans âge, Anil Shankar, qui revient de son ashram, est prêt pour le dernier voyage. »

Voici le résumé que vous pouvez trouver sur le site de l’éditeur ou bien encore sur le site de Babelio.

Mon avis sur ce roman…

Malgré trois autres romans avant Tomber du ciel, je ne connaissais absolument pas la plume de Caroline Tiné et j’ai été très agréablement surprise.

La première chose que j’ai aimé, c’est l’idée du huis clos, du moment d’un vol en avion, quand les personnes sont amenées à réfléchir, à patienter, à prendre du recul. Ce sont des choses que, manifestement, l’on fait de moins en moins souvent, surtout dans une société comme la nôtre.

Ce que ce huis clos génère, cette unité de temps et de lieu, je l’ai pris comme si je voyais une pièce de théâtre se dessiner sous mes yeux. Chacun a son rôle à jouer dans la mise en scène de cette intrigue. Chacun fait partie d’un rouage indispensable.

Ici, les personnages vont rentrer dans une sorte d’auto-analyse tout en épiant chacun son tour les agissements des uns et des autres autour d’eux.

Forcément, des péripéties vont arriver, aidant les personnages à prendre vie.

Finalement, c’est un roman qui fonctionne très bien, facile à lire, agréable à suivre. Les personnages en sont la force principale et l’intrigue globale finit de nous transporter dans l’histoire comme si nous étions, nous aussi, un passager de ce vol pas comme les autres.

En ces temps confinés qui plus est, cette lecture nous permet de penser à nos vols passés, comme ceux à venir. Je ne doute pas qu’à mon tour, et encore plus qu’à l’accoutumé, je m’amuserai à regarder mes voisins dans l’avion…

J’espère avoir pu vous faire découvrir un roman. Je ne l’ai pas vu beaucoup passer sur les réseaux sociaux pour ma part.

Je vous retrouve vite avec un nouvel article, d’ici là, portez-vous bien,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *