Avis littéraire : Un loup quelque part, d’Amélie Cordonnier

Bonjour à tous,

J’espère que vous vous portez tous bien ! Je vous reviens aujourd’hui avec un sacré roman à vous présenter… Un de ceux qui ne laissent absolument pas indifférent. Tout comme son premier roman, Trancher, Amélie Cordonnier revient ici pour pousser le lecteur, le bousculer.

Je vous donne tout de suite mon avis sur Un loup quelque part, le dernier roman d’Amélie Cordonnier, paru le 11 mars 2020 aux éditions Flammarion.

Le synopsis…

« Elle a tout pour être heureuse : un mari aimant, une fille de 8 ans et un garçon de 5 mois. Mais que fait cette tâche, noire, sur le cou de son bébé ? On dirait qu’elle s’étend, pieds, mains, bras, visage, la couleur de sa peau fonce. Pas de doute, il est métis, affirme le pédiatre. Comment est-ce possible ? Elle n’a pas trompé son mari, blanc comme elle, ses parents et sa fille !

Affolée, puis peu à peu révulsée, elle va tout faire pour cacher la couleur de cet enfant qui lui fait honte. »

Une fois de plus, l’histoire que nous raconte l’auteur sort des sentiers battus. En tout cas, pour ma part, je n’ai jamais lu une histoire de ce genre. Déjà, c’est un bon point, mais ça ne m’étonne guère de la part d’Amélie Cordonnier. Elle qui réussi toujours à pointer du doigt les faits sociétaux, les intrigues familiales.

Mon avis sur ce roman…

Il y clairement deux parties dans ce roman. La première, où cette maman découvre les tâches, se pose des questions, met en place des stratagèmes. Le lecteur va lui se rendre compte de la psychologie de ce personnage et dans un second temps, il va se poser des questions, à lui-même. C’est en tout cas ce que j’ai fait.

La seconde et dernière partie quant à elle représente les conséquences de ses actes. La prise de conscience, l’analyse, la prise de recul.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous dévoiler le plaisir de lecture. Ce que je sais, c’est que ce roman, je l’ai vraiment beaucoup aimé. Une histoire hors du commun qui parle pourtant du commun, une plume toujours aussi acérée. Si vous avez lu Trancher, vous connaissez cette écriture directe et franche qui ne fait pas de cadeau.

Une fois de plus donc, c’est un carton plein pour Amélie Cordonnier. Je suis néanmoins bien consciente que c’est une lecture qui ne pourra pas, à mon sens, convenir à tout le monde. Ce n’est que du factuel, très peu de dialogues, et un personnage principal qui peut sembler agaçant, qui s’apitoie sur son sort. Il ne faut pas non plus oublier qu’il ne s’agit que de littérature. Les personnages font bien comme ils veulent finalement.

Le but principal de ce roman, toujours selon moi, c’est de bousculer le lecteur, de le forcer à se remettre en question. Et vous, qu’auriez-vous fait à la place de ce personnage principal si ça vous arrivait…?

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous l’avez lu, ou bien même si vous avez lu son premier roman, j’ai hâte d’avoir vos retours.

Je vous dis à très vite pour un nouvel avis littéraire, d’ici là, prenez soin de vous,

F.