Avis littéraire : L’incolore … De Haruki Murakami

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour commencer un tour du Japon. Je vous présente le premier roman de Haruki Murakami que j’ai lu, à savoir, l’Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, paru aux éditions 10-18.

Paru en septembre 2014 en France, ce roman m’a été prêté par une de mes meilleures amies. J’ai toujours été plus ou moins fascinée par le monde japonais et sa société. Ce roman m’a permis de découvrir encore un peu plus ce pays.

L’intrigue …

Le jeune Tsukuru est un célibataire de 36 ans qui vit à Tokyo. Il travaille dans une compagnie ferroviaire et conçoit des trains et des lignes de chemin de fer.

Tsukuru faisait partie d’un groupe d’amis composé de 5 personnes, dont lui. Ils étaient un peu comme les 5 doigts de la main, ne se séparaient jamais été partageaient les mêmes passions, les mêmes centres d’intérêt.

Mais voilà, lorsque Tsukuru entra dans sa deuxième année de faculté, le groupe se disloqua, ou tout du moins, le mit complètement de côté.

C’est grâce à sa petite amie du moment qu’il va décider de percer ce secret qu’il garde depuis trop longtemps, et qu’il aussi décider de demander des comptes à ses mais de l’époque. Pourquoi a-t-il été mis de côté de cette façon ? Qu’a-t-il fait ? Pour quelles raisons les autres sont restés soudés contre lui ?

Son pèlerinage dont il est question dans le titre va alors consister à aller rencontrer ses anciens amis, un à un, à renouer les liens entres les uns et les autres, et à aller au bout de cette intrigue.

Mes impressions …

J’ai réellement beaucoup aimé ce roman et ce, pour plusieurs choses.

Tout d’abord, l’écriture est fluide, simple. Et c’est tant mieux, car le temps que l’intrigue se mette en place, on peut par moment se sentir un peu perdu, mais ce n’est pas le cas dans ce roman de Murakami.

Par ailleurs, tous les amis de Tsukuru ont des prénoms qui signifient des couleurs, il y a Bleu, Rouge, Blanche et Noire. Le prénom de Tsukuru lui, signifie  « l’incolore ».

L’intrigue est passionnante, on se pose les mêmes questions que Tsukuru, on veut aussi connaître le fin fond de l’histoire. La fin est bouleversante dans un sens, mais je n’en dirai pas plus.

C’était mon premier roman de Murakami, et ce n’est pas le dernier.

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions de lecture quant à ce roman ou à cet auteur 😉

A très vite pour un autre avis littéraire,

F.