Avis littéraire : Juste derrière moi, de Lisa Gardner

(Oh eh dis donc Flo, t’as pas un peu abusé là ? Tu reviens avec un roman que tu as lu il y a des mois : oui, c’est vrai, mais bon, c’est mon blog et je fais ce que je veux ^^)

Bonjour à tous,

Je vous reviens donc aujourd’hui avec effectivement, un roman que j’ai lu il y a un petit moment. Dans la vie d’avant. Avant celle du Covid. Donc j’ai mis du temps à publier et à revenir par ici, c’est vrai, je m’en excuse d’ailleurs platement. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Raison pour laquelle je vous présente aujourd’hui le dernier roman de Lisa Gardner, Juste derrière moi, publié le 26 février dernier, aux éditions Albin Michel.

Le synopsis…

« Cela fait longtemps que Sharlah, 13 ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, il a tué leur père. Sa famille d’accueil, Pierce Quincy un ex-profiler du FBI et sa femme Rainie, ont su lui redonner confiance dans un cadre sécurisant et aimant.

Mais lorsque Pierce est appelé par le shérif de la ville pour un double meurtre commis dans une station-service, le passé de Sharlah resurgit, tel un cauchemar : les caméras de surveillance accusent en effet Telly. Bouleversée, ne pouvant se résigner à sa culpabilité, Sharlah part à la recherche de son frère, traqué par la police… »

Voici le résumé que vous pourrez trouver sur le site des éditions Albin Michel.

Mon avis sur ce roman…

En faisant quelques recherches rapides pour écrire ma chronique, je me rends compte que Lisa Gardner a quand même déjà écrit plus de 20 romans. Son nom me disant en effet quelque chose, mais je ne pensais pas qu’elle avait écrit autant de romans. Je comprends mieux, donc.

Ce que je comprends mieux, c’est cette faculté à donner du rythme. Le roman se lit si vite ! Il y a d’une part un contexte de départ qui accuse Telly. On se dit qu’une chasse à l’homme va avoir lieu. Mais au fur et à mesure que l’on avance dans notre lecture, on revient dans le passé de ces deux enfants, un passé chaotique évidemment qui éclaire leurs vies d’aujourd’hui.

Tout laisse à croire que Telly est le coupable, tout s’acharne sur lui. Après tout, c’est un enfant qui a tué son père, quelle pourrait être l’autre issue possible ? Le lecteur est embarqué dans cette course contre la montre.

Mention spéciale au personnage de Sharlah que j’ai adoré suivre. Une ado brute de décoffrage qui sort tout juste de l’enfance. Ses parents adoptifs sont aussi des personnages que j’ai beaucoup aimé, pour lesquels j’ai eu énormément de compassion. Ce sont sans aucun doute ces personnages qui ont fait que j’ai beaucoup aimé ma lecture.

Ainsi que le rythme ! La lecture va vite, on en apprend à chaque fin de chapitre, résultat ? On continue encore et encore la poursuite de l’intrigue… C’est rudement efficace.

Je vous retrouve vite pour un nouvel avis littéraire, j’espère que celui là vous invitera à découvrir Lisa Gardner si ce n’est pas déjà fait 🙂

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *