Avis littéraire : Et les vivants autour, de Barbara Abel

Bonjour les lecteurs,

J’ai le plaisir de vous retrouver une nouvelle fois, pour un roman paru il y a déjà un petit moment. Mieux vaut tard que jamais une fois de plus, donc ! Il s’agit du dernier roman de Barbara Abel, paru aux éditions Belfond le 5 mars 2020 et qui s’intitule Et les vivants autour.

Le synopsis…

« Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.

Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme… »

Mon avis sur ce thriller domestique…

C’est bien simple : Barbara Abel, ça fait des années que j’en entendais parler, mais je n’avais jamais rien d’elle. C’est maintenant chose faite !

Sauf que j’avais peut être trop d’attentes vis-à-vis de cette auteur. Je vous explique.

J’ai bien aimé ma lecture mais je m’attendais à quelque chose de plus percutant.

Du suspens, il y a en pas, pas de souci. Le lecteur est baladé vers une piste, puis vers une autre. Les personnages quant à eux, sont très bien décrits, ce qui donne beaucoup de profondeur au récit. La lecture est donc très plaisante, additive aussi : on a clairement envie de savoir comment ça va se terminer pour cette famille où les non-dits sont légion.

Le seul bémol selon moi (et c’est bien selon moi !), ce sont les répétitions trop nombreuses. Puisque chaque chapitre nous présente le point de vue d’un personnage, il est normal que les événements qui sont communs soient répétés régulièrement selon que l’on se situe avec l’un ou l’autre des personnages. Jusque là, c’est compréhensible. Sauf que j’ai trouvé que cela ajoutait de la lourdeur au texte que ce n’était pas toujours nécessaire.

Néanmoins, j’ai passé un très bon moment de lecture. Je pense que c’est un roman qui peut être abordé par des lecteurs qui souhaiteraient se mettre doucement aux thrillers / polars ! La plume est efficace et il y a peu de personnages, ce qui rend la compréhension très facile.

J’ai un autre livre de Barbara Abel dans ma pile à lire, il s’agit de Je sais pas. Celui-là aussi j’en ai beaucoup entendu parler… Sans doute l’avez-vous déjà vous-même lu ! J’espère qu’il me plaira 🙂

A très vite pour un nouvel avis littéraire, d’ici là, portez-vous bien,

F.

2 réponses sur “Avis littéraire : Et les vivants autour, de Barbara Abel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *