Avis littéraire : Disparaître ici, de Kelsey Rae Dimberg

Bonjour à tous,

Voici un nouveau roman lu pour la Team Thriller du Cherche-Midi dont je fais partie depuis quelques années maintenant. Le dernier lu en date est donc le thriller de Kelsey Rae Dimberg, Disparaître Ici, paru le 1er octobre 2020 aux éditions du Cherche-Midi. C’est parti 🙂

Le résumé…

« Petite-fille de Jim Martin, le tout-puissant sénateur de l’Arizona, Amabel, cinq ans, a l’impression d’être suivie par une mystérieuse femme rousse. Sa baby-sitter, Finn, a du mal à la croire jusqu’au moment où elle aussi remarque cette étrange présence. Qui est cette femme ? En veut-elle à Amabel ou bien plutôt à Finn, dont le passé est plus obscur qu’elle ne le prétend ? Ou bien est-ce la famille du sénateur qui est visée, en particulier son fils, Philippe, dont l’existence a été marquée par un mystérieux drame ?

Telles sont quelques-unes des questions que l’on se pose à peine passée la dixième page du livre. Et ce n’est que le début de cette véritable leçon de suspens au centre de laquelle se tient Finn, jeune femme attirée par un monde de lumière, qui va peu à peu se perdre dans ses zones d’ombre. »

Voilà le résumé que vous pouvez retrouver sur le site des éditions du Cherche-Midi 🙂

Mon avis sur ce roman…

Alors alors… je suis un peu embêtée pour écrire cette chronique pour tout vous avouer. Pourquoi ? Eh bien parce que le pitch de départ était tellement alléchant que je m’attendais à du suspens de dingue, des rebondissements, un twist peut-être même ! Et non… en tout cas, je n’ai ressenti rien de tout cela, et c’est bien dommage.

A trop en attendre, je suis complètement passée à côté. Et ça arrive. Et ce n’est pas grave.

Pour revenir un peu plus en profondeur sur ce que je vous dis là, disons que ce qui m’a surtout déstabilisée, ce sont les longueurs. Honnêtement, il y a bien une centaine de pages qui ne servent pas à grand chose malheureusement. Elles sont là selon moi pour étoffer le récit sans indication primordiale. Parfois même, ces pages en question répètent certaines choses que l’on a déjà lu dans les précédentes pages… bon, ça arrive, mais disons que quand on est déjà pas à fond dans l’histoire, ça nous empêche de nous passionner pour de bon.

Néanmoins, il y a de bonnes choses : les personnages secondaires notamment sont bons ! On évolue dans un monde politique que l’on devine cruel (et ça va se confirmer, évidemment).

Autre point positif : la lecture se fait vraiment facilement. Le style est facile, rythmé, l’intrigue bien abordée et pas de tonnes de personnages qui brouillent l’intrigue de base.

C’est très rare pour moi de vous délivrer un avis en demi-teinte comme cela et j’aime toujours à rappeler que ce n’est que mon propre avis. Evidemment, cela n’engage donc que moi et je ne doute pas que ce thriller politique et psychologique saura ravir bien d’autres lectures.

Je vous retrouve vite pour un autre avis littéraire, d’ici là, belles lectures à vous,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *