Avis littéraire : Les Culottées 1, de Pénélope Bagieu

Bonjour tout le monde,

Et on se retrouve aujourd’hui pour un nouvel avis littéraire. Il est un peu spécial cette semaine, car il va traiter du tome 1 des Culottées, de Pénélope Bagieu, paru aux éditions Gallimard Bande Dessinée. Mais, c’est quoi les Culottées ?

Dans la blogosphère, tout le monde ou presque connaît Pénélope Bagieu. Elle s’est en effet fait connaître grâce à son blog BD « Ma vie est tout à fait fascinante », une BD sortira en 2008 au même nom d’ailleurs.

C’est donc une personnalité à part entière qui n’hésite pas à nous faire part des petites hontes que nous pouvons connaître au quotidien, nous, les femmes. Oui, oui, ces petits moments de la vie où on espère que personne ne nous a vu et qui nous font tout de même sourire.

Les culottées …

Le tome 1 est sorti en septembre 2016. Il me faisait de l’oeil depuis pas mal de temps depuis sa sortie et j’ai enfin sauté le pas. Et quel plaisir !

Les dessins sont magnifiques, bien à elle, son parlé me fait sourire, voire même rire. Les situations nous poussent à nous remettre en question.

Dans ce tome, comme dans le second d’ailleurs, Pénélope Bagieu a souhaité mettre en avant des « femmes qui ne font que ce qu’elles veulent ». Plus concrètement, elle a choisi des personnalités peu ou pas connues, mais qui ont forcément eu un impact quel qu’il soit sur la condition féminine.

Nous pouvons nommer en autres, Clémentine Delait, la femme à barbe, Joséphine Baker, une danseuse, résistante et mère de famille, ou bien encore Margaret Hamilton, actrice terrifiante, qui refusa de se faire refaire le nez afin de décrocher plus de rôles.

Mon personnage préféré …

Dans ce tome, il s’agit d’Agnodice, une gynécologue qui est née au 4ème siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, il n’y avait que les hommes qui pouvaient exercer la médecine et donc la gynécologie. De ce fait, beaucoup de femmes préféraient se débrouiller seules ou bien avec d’autres femmes non médecin. Agnodice décida donc de faire des études de médecine. Mais pour pouvoir exercer, elle n’eu d’autre choix que de se faire passer pour un homme … Impensable aujourd’hui, et pourtant, ces situations ont bel et bien eu lieu.

Mon impression …

J’ai toujours beaucoup aimé le travail de Pénélope Bagieu. Son intérêt pour la cause féminine n’y est sans doute pas pour rien. Je trouve qu’elle signe une très belle oeuvre avec ces bandes dessinées car elle ouvre des portes à des femmes ou des jeunes filles sur un ton humoristique.

Ne serait-ce que la cause féministe, il y a aussi de beaux clins d’oeil à l’Histoire qui nous poussent, si on le souhaite, à aller se documenter davantage.

En définitive, il s’agit d’un très bon moment de lecture, agréable, facile, divertissant et aussi réellement intéressant. Je pense me ruer sur le deuxième tome très rapidement.

Je vous souhaite de bonnes lectures et vous dis à très vite pour un autre avis littéraire.

F.

2 réponses sur “Avis littéraire : Les Culottées 1, de Pénélope Bagieu”

  1. J’ai adoré cette BD aussi ! Le thème est plutôt original et avec la touche Bagieu c’est encore mieux ! Le deuxième tome est excellent aussi 💜

Les commentaires sont fermés.