Avis littéraire : Ta deuxième vie … de Raphaëlle Giordano

Bien le bonjour, amis lecteurs,

Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel avis littéraire. Aujourd’hui, je vous propose de vous faire découvrir le premier roman de Raphaëlle Giordano, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, paru aux Editions Eyrolles.


Je sais qu’il y a déjà eu beaucoup d’avis sur ce roman sur la blogosphère et les réseaux sociaux, mais j’avais malgré tout envie de donner le mien.

J’ai lu ce roman l’année dernière, à ce moment-là, je n’avais pas de blog, je n’avais pas de compte Instagram, ou Facebook au nom d’Amiralecteur. A vrai dire, je n’avais pas de travail non plus. Je suis en tout et pour tout restée au chômage plus de 6 mois. Ça a été une des périodes les plus difficiles de ma vie. On se retrouve plus ou moins seul, à se poser des milliers de questions, se demande ce que l’on vaut, ce que l’on veut faire de sa vie, aussi bien au niveau personnel que professionnel. On en vient également à faire le pour et le contre et à se recentrer sur soi-même.

Dans une société où, il me semble, tout va trop vite, on passe souvent à côté de l’essentiel. Ce roman m’a aidé à y voir plus clair, ou tout du moins, m’a procuré un minimum de bien-être.

L’intrigue …

Camille a tout pour être heureuse : un travail, un mari, un enfant, un bel appartement. Tout le monde est en bonne santé. Alors pourquoi, au fur et à mesure que les journées passent, se sent-elle moins en forme ? Pourquoi a-t-elle moins d’entrain pour aller au travail ? A cause de quoi ne comprend-t-elle plus son mari ou son fils ? Par moment, est-elle des fois au bord des nerfs, pourquoi ?

Suite à un accident de voiture, elle va rencontrer Claude, un « routinologue », qui va tout au long de son apprentissage, lui apprendre à se recentrer, à faire attention à elle et à son entourage.

Alors, attention, ce n’est pas un roman à proprement parler ! C’est une sorte de bouquin de développement personnel sur fond de roman de fiction. Bien entendu, ce n’est pas un livre « magique » qui va régler vos problèmes, ça n’a d’ailleurs pas été le cas avec moi évidemment. Mais je dois tout de même dire que cette lecture peut aider à se concentrer sur l’essentiel.

Le ressenti …

La plume est facile, libre, naturelle. C’est presque une sorte de langage parlé. J’ai beaucoup aimé l’intention, ce que ça provoque au fond de nous. Je le redis, ce n’est pas un remède miracle. C’est un peu convenu bien entendu, facile peut être aussi pour certains, mais ça fait du bien et c’est frais ! N’hésitez pas à me donner vos avis si jamais vous l’avez lu.

Ce roman est le premier de Raphaëlle Giordano, qui a sorti son deuxième roman le 1er juin 2017, aux Editions Eyrolles toujours, et qui s’intitule « Le jour où les lions mangeront de la salade verte ». Un roman que je lirai sans doute aussi, ne serait-ce que pour comparer avec son premier et pour voir si elle n’a pas juste enfoncé des portes ouvertes.

Je vous retrouve bientôt pour un nouvel avis littéraire, d’ici là, je vous souhaite de bonnes lectures,

F.